Archives pour la catégorie Histoire et mémoire

Filippo Turati, « Socialisme et bolchevisme », L’Avenir n°58, février 1921

Turati par J. Texcier, La Vie socialiste, n°142, 1929. (coll. L’OURS)

Filippo Turati (1857-1932), le fondateur, en 1892, du Parti socialiste des travailleurs italiens, qui adopta en 1895 le sigle PSI, est un représentant de ce « socialisme réformiste » honni par Moscou. Pour Turati, il y a une spécificité du combat socialiste dans chaque pays et il faut « nationaliser le socialisme », point de vue qu’il fini par faire partager à Karl Kautsky. Et il défend un socialisme démocratique, qui vise à réduire la place de l’État1. Ce qui en fait un adversaire résolu des bolcheviks, qui ne s’y trompent pas. Et les fascistes non plus qui assassineront son ami Giacomo Matteotti le 10 juin 1924, lui-même ne devant son salut qu’à son évasion d’Italie. Continuer la lecture de Filippo Turati, « Socialisme et bolchevisme », L’Avenir n°58, février 1921

1917-2017 : Le bolchevisme et la Russie, par Alexandre Kerensky

Il y a 100 ans, le 7 novembre 1917, les bolcheviks prenaient le pouvoir. Pour comprendre la nature du bolchevisme, on peut renvoyer à l’intervention de Léon Blum au congrès de Tours. Cependant, donnons aujourd’hui la parole à Kerensky, témoin direct des événements, venu faire le point le 17 mars 1920, quelques mois avant ce congrès, devant ses camarades français1.

Kerensky à la Une de L’illustration, 11 août 1917,
coll. Musée de l’histoire Vivante.

Continuer la lecture de 1917-2017 : Le bolchevisme et la Russie, par Alexandre Kerensky

1917-2017 : trois expositions sur les révolutions russes

Les révolutions russes, images, documents, réflexions : quelques mots sur trois expositions qui, partant de point de vues différents, et utilisant parfois les mêmes documents (affiches, photographies…) , offrent bien des éléments de réflexions sur les relations entre les Français et les révolutions russes. Continuer la lecture de 1917-2017 : trois expositions sur les révolutions russes

Le 10 rue de Solférino : La Maison des Fonctionnaires (1933 -1978), par Guy Putfin

photo Mathieu Delmestre.

La mise en vente du 10 rue de Solférino qui est, depuis 1980, le siège du Parti socialiste, met sur le devant de l’actualité cet immeuble parisien. Mais sait-on que pendant 45 ans, le 10, rue de Solférino fut le siège de la « Maison des Fonctionnaires » ? Retour sur l’histoire de Solférino avant « Solfé ».

Continuer la lecture de Le 10 rue de Solférino : La Maison des Fonctionnaires (1933 -1978), par Guy Putfin

 Claude Fuzier, « Le style en politique »

Le style, en politique, est souvent comme l’écume de la mer, qui cache la vraie couleur de l’eau tout en en montrant le trouble. Il est ainsi souvent trompeur, parfois révélateur. À l’époque qui découvre avec ravissement et inquiétude la merveilleuse imagerie des « mass média » et des sondages, il devient procédé, alors qu’il pouvait, hier, n’être qu’expression du caractère. Continuer la lecture de  Claude Fuzier, « Le style en politique »

Le nom du Parti socialiste : dire ce que l’on est (1905-1971)

Le premier signe d’identité d’un parti politique, c’est son titre. Il ne doit souffrir d’aucune ambiguïté et fixer clairement l’objet, les buts poursuivis, et le positionner par rapport aux autres partis. Nous proposons ici un retour sur l’origine du nom du Parti socialiste SFIO et sur les débats, récurrents en période de crise, autour d’un changement de nom. Continuer la lecture de Le nom du Parti socialiste : dire ce que l’on est (1905-1971)

Jules Guesde revisité, par REMI LEFEBVRE

Cette biographie de Jules Guesde offre à la fois une synthèse de grande qualité et propose des pistes d’analyse nouvelles.

A propos du livre de Jean-Numa Ducange, Jules Guesde. L’anti-Jaurès ?, Armand Colin, 2017, 247p, 24,90€
Article paru dans L’OURS 469 (juin 2017), page 5. Continuer la lecture de Jules Guesde revisité, par REMI LEFEBVRE

25 mars 2017 : le traité de Rome a 60 ans !

 

Le 25 mars 1957, à Rome, étaient signés les traités donnant naissance à l’Euratom et au Marché Commun.
Denis LEFEBVRE, journaliste et secrétaire général de l’OURS, interrogé par Henri Lastenouse pour « Sauvons l’Europe »,  revient sur le rôle encore méconnu de
Guy Mollet dans la construction européenne.
Lire cet entretien en suivant ce lien.
Continuer la lecture de 25 mars 2017 : le traité de Rome a 60 ans !

Jaurès, point de vue et méthode, par CLAUDE DUPONT

Ce tome, qui couvre la période 1902-1904, nous permet de découvrir un des épisodes les plus passionnants de la carrière de Jaurès. Étonnant paradoxe : la République est maintenant solidement implantée, le Bloc des Gauches élargit et approfondit le champ d’action de la majorité de Défense républicaine, Jaurès voit son influence s’étendre – il est même élu vice-président de la Chambre – et c’est le moment où il évoque une « crise du socialisme ». C’est qu’avec le succès de la gauche le socialisme français est confronté à un dilemme lancinant qui scandera son histoire : comment faire partie d’une majorité gouvernementale sans perdre son âme et son essence même ? Continuer la lecture de Jaurès, point de vue et méthode, par CLAUDE DUPONT