Archives pour la catégorie Histoire et mémoire

Rétro OURS/Figure : Benoît Malon ou le socialisme français, par GILLES CANDAR (2000)

Benoît Malon, un nom de rue ou de square dans les banlieues jadis administrées par la SFIO ? En tout cas, si le personnage est bien connu des historiens du socialisme, la mémoire populaire, forcément simplificatrice, ne l’a pas gardé au rang des grands ancêtres… Les actes de ce colloque permettent une meilleure connaissance de son œuvre. (article publié dans L’OURS 298, mai 2000) À propos de : Du Forez à La Revue socialiste, Benoît Malon (1841-1893) Réévaluations d’un itinéraire militant et d’une œuvre fondatrice, Claude Latta, MArc Vuilmleumier, Gérard Gâcon (sous la direction de), Publications de l’université de Saint-Étienne, 2000, 352p, 150F, 22,87€ Continuer la lecture de Rétro OURS/Figure : Benoît Malon ou le socialisme français, par GILLES CANDAR (2000)

Rétro OURS : Jossot, rond et tranchant, par Véronique Fau-Vincenti (2011)

Quoi de mieux qu’une reproduction d’un dessin de Jossot paru dans un numéro de L’Assiette au beurre de 1902 pour illustrer à la une de L’OURS de mai l’article d’Ismail Ferhat consacré au récent Que sais-je ? de Jacqueline Lalouette sur l’Anticléricalisme ? L’exposition présentée à la bibliothèque Forney en 2011, par Michel Dixmier et Henri Viltard, et la monographie qu’ils ont édité à cette occasion, ont permis de redécouvrir l’étonnant dessinateur de presse et artiste peintre que fut Gustave Jossot (1866-1951). Relire ici l’article paru dans l’OURS n°407, avril 2011. Continuer la lecture de Rétro OURS : Jossot, rond et tranchant, par Véronique Fau-Vincenti (2011)

Histoire et mémoire : « Choisir son opinion », par Alain (21 juin 1922)

« C’est justement parce que l’existence nie la justice à chaque minute qu’il y a des socialistes. L’honneur de l’homme est ici de faire le vrai, au lieu de l’attendre. Seulement… »  Ce propos d’Alain que nous vous proposons de lire a été publié dans le recueil Vigiles de l’esprit, paru chez Gallimard en 1942. L’éditeur précisait : «  On a réuni ici cent Propos choisis parmi les Propos écrits de 1921 à 1936 et qui visent tous à la police de l’esprit. » Continuer la lecture de Histoire et mémoire : « Choisir son opinion », par Alain (21 juin 1922)

Histoire et mémoire : 1970-2020, le poing et la rose à 50 ans

C’est en février 1970 qu’est diffusée par le fédération socialiste de Paris, conquise depuis quelques mois par les militants du CERES, la première affiche  « signée »  du « poing et la rose » (et non du  « Poing à la rose », ou de « la rose au poing »). Sans doute imaginé, conçu et dessiné à la fin de l’année 1969, ce logo « donné » par le CERES au Parti socialiste au lendemain du congrès d’Épinay en 1971, a une histoire mouvementée. Il a connu un énorme succès national, européen puis international dans les années 1970 et 1980. Il a pourtant failli disparaître en 1993, avant de revenir en grâce en subissant un léger lifting. Dans les années 2000, ses pétales verdissent, il résiste comme une sorte d’indice, et accueille d’autres éléments. Continuer la lecture de Histoire et mémoire : 1970-2020, le poing et la rose à 50 ans

Histoire et Mémoire : La presse socialiste et la grippe espagnole, 1918 (1)

Quelle tuile ! Un patriote comme moi qui n’accepte rien des étrangers (au pied du lit, Le Figaro, Le Gaulois, Le Cri de Paris)

Une exploration sur Gallica des collections numérisées des quotidiens nationaux socialistes L’Humanité et Le Populairefait apparaître une première mention de la « grippe espagnole » dans un entrefilet paru le 1er juin 1918 dans le journal du matin créé par Jaurès : un simple entrefilet sur la grippe à Madrid, en page 2 du journal. Force est de constater que cette épidémie, jugée grave, ne fait pas le poids face à la guerre, aux autres drames du temps, et la censure veille toujours. Déjà, on cherche à rassurer la population, on communique sur la balance malades/morts, et on cherche à faire adopter des « gestes barrières » et à fermer les lieux de rassemblements. Petit voyage dans le temps, en commençant par ce dessin de Lucien Laforge publié le 19 juillet dans Le Populaire. Continuer la lecture de Histoire et Mémoire : La presse socialiste et la grippe espagnole, 1918 (1)

Histoire et mémoire : Les socialistes et leurs principes (1905-2020)

La déclaration de principes des socialistes, adoptée en 2008, est-elle toujours d’actualité ? Pour le savoir, il faut d’abord commencer par la relire et la situer. Cinq déclarations de principes depuis 1905, c’est à la fois beaucoup et peu. Nous proposons ici un coup d’œil rapide sur leur chronologie et des liens pour accéder à ces textes. Continuer la lecture de Histoire et mémoire : Les socialistes et leurs principes (1905-2020)

La déclaration de principe de 2008 : « L’entrée dans le XXIe siècle », par ALAIN BERGOUNIOUX

Le 14 juin 2008 a été adoptée la première déclaration de principes du XXIe siècle. Cela peut paraître naturel au début d’un nouveau siècle. Mais pourquoi cette date précisément ? Cela tient à la défaite présidentielle du printemps 2007. La troisième depuis 1995. L’idée qu’une des causes venait de l’imprécision du projet socialiste s’est vite imposée. (Extrait de la brochure, Alain Bergounioux, Déclarations de principes socialistes, 1905-2008, L’Encyclopédie du socialisme, 2008, 64p, 5€) Continuer la lecture de La déclaration de principe de 2008 : « L’entrée dans le XXIe siècle », par ALAIN BERGOUNIOUX

Document : Déclaration de principes du PS, 2008

Le Parti socialiste plonge ses racines dans la tradition de l’humanisme et dans la philosophie des Lumières. Il fait siennes les valeurs de Liberté, d’Égalité, de Fraternité, proclamées par la Révolution Française. Il est né de la rencontre entre une pensée critique, riche et diverse, et l’action du mouvement ouvrier qui, pendant deux siècles, ont porté une contestation de l’organisation sociale façonnée par le capitalisme et ont défendu le projet d’une société solidaire dont tous les membres jouissent des mêmes libertés et des mêmes droits. Continuer la lecture de Document : Déclaration de principes du PS, 2008

Obsèques de Léon Blum : discours de Guy Mollet, Daniel Mayer, article de Robert Verdier

Guy Mollet : « Nous ne voulons pas vous pleurer comme un mort, nous voulons que vous restiez vivant parmi nous »…
Daniel Mayer :  Nous ne pensions pas qu’il fut « À l’échelle humaine ? »
Robert Verdier : Ce qu’il attend de nous Continuer la lecture de Obsèques de Léon Blum : discours de Guy Mollet, Daniel Mayer, article de Robert Verdier