Archives pour la catégorie Actualité

60e anniversaire de la constitution de la Ve République. Document : le témoignage d’André Chandernagor publié dans Recherche socialiste en 2008.

En septembre 2008, L’OURS hors série Recherche socialiste n°43-44 a publié un dossier consacré au 50e anniversaire de la constitution de 1958, vu du côté des socialistes. On peut y lire des articles de Gérard Grunberg (Le Parti socialiste et les institutions), Bernard Rullier (Les débats constitutionnels du Parti socialiste) et Denis Lefebvre (Guy Mollet et les socialistes en 1958). Parmi les documents proposés, un long entretien accordé par André Chandernagor à Denis Lefebvre à (re)découvrir ici. Continuer la lecture de 60e anniversaire de la constitution de la Ve République. Document : le témoignage d’André Chandernagor publié dans Recherche socialiste en 2008.

Vient de paraître : Frank Georgi, L’autogestion en chantier. Les gauches françaises et le « modèle yougoslave » (1948-1981)

CINQUANTE ANS APRÈS MAI 68, cet ouvrage se propose de revenir sur l’une des utopies les plus emblématiques du printemps des barricades: l’autogestion. Pendant plus d’une décennie, le mot, longtemps cantonné aux marges, s’installe au cœur des débats de la gauche française. Il s’invite dans les programmes des partis et des syndicats, nourrit les réflexions et les rêves d’un socialisme différent, fondé sur la démocratie intégrale, depuis l’entreprise jusqu’à la société tout entière. Il semble prendre corps à travers la grève des ouvriers de Lip en 1973, avant que l’engouement ne retombe à la veille de l’élection de François Mitterrand en mai 1981. Depuis quelques années, l’idée resurgit comme une réponse possible aux impasses du capitalisme contemporain. Continuer la lecture de Vient de paraître : Frank Georgi, L’autogestion en chantier. Les gauches françaises et le « modèle yougoslave » (1948-1981)

Rosanvallon et les voies de la gauche, par ALAIN BERGOUNIOUX

Que la question du « populisme » soit celle qui polarise aujourd’hui le débat politique et concentre, de plus en plus, les recherches en science politique ne peut qu’interroger sur ce qui « nous » est arrivé, à toutes celles et à tous ceux qui, par delà leurs différences et leurs oppositions, ont porté (et portent) un projet d’émancipation démocratique. C’est le sens du « notre » du titre du dernier ouvrage de Pierre Rosanvallon, Notre histoire intellectuelle et politique  (1968-2018) (Seuil, 2018, 431p, 22,50€). Article paru dans L’OURS 481, septembre-octobre 2018. Continuer la lecture de Rosanvallon et les voies de la gauche, par ALAIN BERGOUNIOUX

Israël, l’histoire en somme, par CLAUDE DUPONT

Les 70 ans d’Israël sont magistralement décrits dans cette belle somme historique, qui fait un point aussi objectif que possible sur les conditions de la naissance de ce pays hors normes, sur l’évolution d’une histoire aux rebondissements innombrables, sur les incertitudes qui continuent à peser sur son destin. Certainement un livre fondamental pour tous ceux qui s’intéressent à Israël – et au Moyen-Orient dans son ensemble.
À propos du livre de Michel Abitbol, Histoire d’Israël, Perrin, 2018, 859p, 30€ (article paru dans L’OURS 481, septembre-octobre 2018, p. 5) Continuer la lecture de Israël, l’histoire en somme, par CLAUDE DUPONT

Édouard Vaillant, entre Révolution et République, par GILLES VERGNON

Un an après la parution d’une belle biographie de Jules Guesde par Jean-Numa Ducange, c’est dans la même collection que Gilles Candar, spécialiste reconnu de l’histoire du socialisme, nous propose celle d’Édouard Vaillant. Le « troisième homme », avec Jaurès et Guesde, du socialisme français d’avant 1914, est sans doute le moins connu de la trilogie.
à propos du livre de Gilles Candar, Édouard Vaillant. L’invention de la gauche, Armand Colin, 2018, 248p, 19€ (article paru dans L’OURS 481, septembre-octobre 2018, p. 7.) Continuer la lecture de Édouard Vaillant, entre Révolution et République, par GILLES VERGNON

L’OURS 481, septembre-octobre 2018 va sortir : ici le sommaire

C’est la rentrée pour l’Ours et notre mensuel. Un numéro qui laisse une large place à la lecture du livre de Pierre Rosanvallon, une histoire de la gauche et des questions qui ont animé ses débats. Des réflexions sur des anniversaires, les 60 ans de la Ve République, les 70 ans d’Israël, en attendant le mois prochain de revenir sur les 50 ans de mai 68. Une forte actualité en histoire et des parcours d’hommes engagés dans leur temps, comme Edouard Vaillant mais aussi Jan Palach. Continuer la lecture de L’OURS 481, septembre-octobre 2018 va sortir : ici le sommaire

Vient de paraître : Gilles Vergnon, Un enfant est lynché. L’affaire Gignoux, 1937.

Gilles Vergnon, historien, collaborateur régulier de L’OURS vient de publier un nouveau livre. Un fait divers à Lyon en 1937… à dimension très politique. « Le 24 avril 1937, dans le quartier de la Croix-Rousse à Lyon, un enfant de huit ans, Paul Gignoux, meurt sous les pierres d’autres enfants. Rapidement, la presse et l’instruction judiciaire révèlent la dimension politique de l’affaire : l’enfant, fils d’un membre du Parti social français, aurait été agressé aux cris de « La fille ! », « Cagot », « fasciste », « Croix-de-Feu ». Continuer la lecture de Vient de paraître : Gilles Vergnon, Un enfant est lynché. L’affaire Gignoux, 1937.

Les archives de Germaine Degrond (1ère femme secrétaire d’une fédération socialiste)

Germaine Degrond (1894-1991), nouvelliste, journaliste au Populaire, militante et propagandiste socialiste, fut membre suppléante de la commission administrative permanente (CAP) du Parti socialiste SFIO en 1937-1938. En août 1938, elle succéda à Eugène Descourtieux à la direction de la fédération socialiste de Seine-et-Oise, première femme à exercer cette responsabilité dans la SFIO. Continuer la lecture de Les archives de Germaine Degrond (1ère femme secrétaire d’une fédération socialiste)

Du bon usage de Karl Marx, par ALAIN BERGOUNIOUX

Le bicentenaire de la naissance de Marx donne lieu à différents types de publications. Cet ouvrage collectif, dirigé par Jean-Numa Ducange et Antony Burlaud, n’entend pas statuer sur l’actualité de Marx, ni discuter de la pertinence de son œuvre pour interpréter et transformer le monde. Ce qui est la partie la plus visible des controverses qu’il continue d’inspirer. Il s’agit ici d’étudier les « usages » qui ont été faits de Marx dans l’histoire politique et culturelle française.
À propos du livre publié sous la direction de Jean-Numa Ducange et Antony Burlaud, Marx, une passion française, La Découverte, Coll Recherches, 2018, 346p, 25€
Article publié dans L’OURS 480 (juillet-août 2018), page 1 Continuer la lecture de Du bon usage de Karl Marx, par ALAIN BERGOUNIOUX