Archives pour la catégorie Archives & documentation

Archives : 85 APO 1 à 14 Fonds Michel Hérody (1954-1981)

Michel Hérody (1930-2003), enseignant, a fait toute sa carrière comme professeur d’histoire-géographie au lycée de Château-Thierry. Ses archives concernent essentiellement ses activités de militant politique des années 1960 au début des années 1980 au PSU dans l’Aisne, dont il a été le secrétaire fédérale. 
Continuer la lecture de Archives : 85 APO 1 à 14 Fonds Michel Hérody (1954-1981)

Archives : 93 APO 1 à 34 : fonds Michel de la Fournière

Michel de la Fournière (1933-1988,) responsable de l’UNEF au moment de la Guerre d’Algérie, militant socialiste au PSU puis au PS, a été le premier responsable chargé des droits de l’Homme. ILInstallé à Orléans, ses engagements politiques s’inscrivent également dans le département du Loiret où il a porté les couleurs du PSU puis du PS aux élections locales à partir de la fin des années 1960. Ses archives reflètent l’ensemble de ses activités locales, nationales et internationales (Algérie, Haiti). Continuer la lecture de Archives : 93 APO 1 à 34 : fonds Michel de la Fournière

Les archives de Germaine Degrond (1ère femme secrétaire d’une fédération socialiste)

Germaine Degrond (1894-1991), nouvelliste, journaliste au Populaire, militante et propagandiste socialiste, fut membre suppléante de la commission administrative permanente (CAP) du Parti socialiste SFIO en 1937-1938. En août 1938, elle succéda à Eugène Descourtieux à la direction de la fédération socialiste de Seine-et-Oise, première femme à exercer cette responsabilité dans la SFIO. Continuer la lecture de Les archives de Germaine Degrond (1ère femme secrétaire d’une fédération socialiste)

II y a 99 ans, Le Populaire de Paris inventait la fête de l’Humanité !

Prévue le 8 juin 1919, la première grande fête champêtre organisée par le comité central des groupes d’amis du Populaire s’est finalement tenue dans les bois de Garches, le 22 juin. Théâtre, concerts, bals, causerie, sports (courses à pied, 3.000 mètres, et boxe), jeux divers,  cette première fête socialiste de l’après-guerre a réuni – selon le quotidien socialiste du soir – près de 10 000 camarades. Ils ont pu entendre les discours de Jean Longuet et de Paul Faure, mais ils ont appris l’absence de Marcel Cachin, le directeur de la rédaction de L’Humanité. Une série de 8 cartes postales, confiées à l’OURS par Philippe Catonné, petit-fils d’Amédée Dunois,  journaliste au Populaire et à l’Humanité redonne vie à cet événement1.
Continuer la lecture de II y a 99 ans, Le Populaire de Paris inventait la fête de l’Humanité !

Archives : la presse socialiste, 1905-1969 : présentation

Les socialistes ont publié de nombreux périodiques (presse quotidienne, hebdomadaires, revues, bulletins internes divers, feuilles épisodiques) qui, en l’absence de véritable archives structurées avant 1944, restent bien souvent la source principale d’information pour de nombreux événements. Pour la période qui va de la Commune de Paris à la Première Guerre mondiale, Marjorie Gaudemer a repéré plus de 1600 titres à travers toute la France. Cet inventaire chronologique liste les périodiques édités par la SFIO ou les tendances du Parti que nous avons pu repérer, et précise ainsi les vecteurs de la propagande, interne ou externe, en fonction des « publics » visés. Continuer la lecture de Archives : la presse socialiste, 1905-1969 : présentation

L’OURS : inventaire raisonné des publications socialistes, 1969-2017

L’Humanité, Le Populaire de Paris, La Revue socialiste, Floréal, Le Midi socialiste, Le Populaire du Centre, le Bulletin intérieur du Parti socialiste SFIO, Le Poing et la Rose, L’Unité, Faire, Frontière, parmi tant d’autres titres de la presse socialiste, sont désormais numérisés et consultables en lignes sur différents sites : Gallica, archives-socialistes.fr (Fondation Jean-Jaurès), Rosalis (bibliothèque numérique de Toulouse), la Bibliothèque numérique du Limousin… Cependant, ces grands titres de quotidiens, revues, bulletins internes ou externes, sont aussi des arbres qui cachent la forêt. Continuer la lecture de L’OURS : inventaire raisonné des publications socialistes, 1969-2017

Archives : 61 APO 1 à 11 : Fonds Jean Longuet et Robert Jean-Longuet

Jean Longuet1 (1876-1938), petit-fils de Karl Marx (son père Charles Longuet avait épousé Jenny Marx), avocat et journaliste, dirigeant socialiste, spécialiste des questions internationales, fondateur et premier directeur du Populaire fut député et maire de Châtenay-Malabry. Il fut également l’animateur de la Nouvelle revue socialiste et avec son fils, Robert-Jean Longuet (1901-1987), avocat et journaliste, de la revue Maghreb. Continuer la lecture de Archives : 61 APO 1 à 11 : Fonds Jean Longuet et Robert Jean-Longuet

Archives : 107 APO 1 à 33 : fonds Pierre Bussac

Pierre Bussac (21 novembre 1921- 21 février 2011), résistant, militant socialiste et européen depuis la fin de la guerre, a joué un rôle discret mais très important dans la vie politique à Angoulême et en Charente. Proche de Pierre Mauroy et de Robert Pontillon, il rejoint dans les années 1960 la Société générale de Presse fondée par Georges Bérard-Quélin. Continuer la lecture de Archives : 107 APO 1 à 33 : fonds Pierre Bussac

82 APO 1 à 9 : Fonds Robert Verdier

Robert Verdier (1910-2009), enseignant, militant socialiste depuis 1934, résistant, secrétaire général adjoint du Parti socialiste SFIO (144-1946), député de la Seine, directeur du Populaire de Paris choisi par Léon Blum. Animateur de la minorité socialiste qui conteste à partir de 1956 la politique de la direction du PS SFIO, il est un des créateurs du Parti socialiste autonome à l’automne 1958. Après avoir fusionné le PSA dans le PSU en 1960, ce proche d’Alain Savary rejoint, dans le cadre du regroupement de la gauche non-communiste, le Parti socialiste en 1969 dont ce dernier devient le premier secrétaire. Continuer la lecture de 82 APO 1 à 9 : Fonds Robert Verdier