Au sommaire de L’OURS 487, avril 2019

En avril, L’OURS visite avec le dernier ouvrage de Jacqueline Lalouette lu par Gilles Candar les places et les rues des villes françaises à la recherche de nos grands hommes. Il est aussi question des vicvants dans ce numéros, des hommes et des femmes au travail, en lutte pour différentes causes. Il est aussi question de politique, d’histoire, de mémoires, de littérature, d’humour, d’anticipation, des plaisirs de la lecture…  Bref, le sommaire complet est juste là… L’OURSn°487 avril 2019, 8 pages , version papier 3,10€, 4€ port compris (commande à L’OURS). Version pdf 3€ par chèque Continuer la lecture de Au sommaire de L’OURS 487, avril 2019

À nos grands hommes…, par GILLES CANDAR

Voici un ouvrage important : plus de 600 pages et de 260 illustrations consacrées à un peuple de statues, édifiées en France depuis deux siècles. L’historienne Jacqueline Lalouette s’est intéressée à la célébration des grands hommes et aux sculptures qui leur ont été érigées dans l’espace public, qu’elles aient été conservées jusqu’à nous ou aient disparu.
A propos du livre de Jacqueline Lalouette, Un peuple de statues. La célébration des grands hommes, Mare et Martin, 2018, 608p, 47€ (article à paraître dans L’OURS 487, avril 2019). Continuer la lecture de À nos grands hommes…, par GILLES CANDAR

Un siècle d’histoire du travail par les textes,par CEDRIC PERRIN

Les lois sur le travail de 2016 et 2017 ont suscité en France de vifs débats et d’importantes mobilisations. Toutes deux d’inspiration libérale, bien que défendues par deux gouvernements différents (mais que la présence d’Emmanuel Macron rapproche), elles devaient, selon leurs promoteurs, apporter des « réformes structurelles » que le pays paraissait avoir trop longtemps retardées pour corriger les supposées rigidités de son marché du travail, héritées de son passé. Fort justement, ces deux ouvrages appellent à se méfier de la tendance à voir partout des innovations, qui ne sont plus que toutes relatives une fois remises en perspective historique. Continuer la lecture de Un siècle d’histoire du travail par les textes,par CEDRIC PERRIN

Le métayage à la loupe, par REMY PECH

Sous un titre évoquant le roman de Bernard Clavel La maison des autres, Fabien Conord, spécialiste reconnu des conceptions agraires de la gauche française, livre une belle synthèse de recherches dispersées sur un sujet souvent relégué dans un passé intemporel quand il n’est pas l’objet de redoutables clichés perpétuellement ressassés.

A propos du livre de Fabien Conord, La terre des autres. Le métayage en France depuis 1889, Montrouge, Editions du Bourg, 2018, 329p, 29€ Continuer la lecture de Le métayage à la loupe, par REMY PECH

Un pair rouge, par ROBERT CHAPUIS

Le XIXsiècle français fut l’âge du roman. S’il fut romantique, il fut aussi romanesque et l’on y trouve facilement l’inspiration pour écrire de nos jours un roman. Jacques Jaubert nous en donne la preuve en exhumant des archives publiques et familiales un étrange personnage, à la fois original et bien ancré dans l’histoire.
À propos de Jacques Jaubert, Le danseur de la Chambre des pairs. Edmond d’Alton-Shée (1810-1874), L’OURS, 2019, 152p, 10€
En vente à L’OURS 12 € port compris
Continuer la lecture de Un pair rouge, par ROBERT CHAPUIS

Exposition : « Ouvriersouvrièresaumusée » 23 mars- 30 décembre 2019

Le musée de l’histoire vivante (Montreuil), inauguré le 25 mars 1939, fêtera en 2019 ses 80 ans. À l’origine, l’espace fut consacré à l’histoire des mouvements populaires et révolutionnaires, puis, à partir des années 1990, le musée se dédia à l’histoire ouvrière et sociale. En ce début de XXIsiècle, il présente une exposition qui, en rappelant brièvement la muséographie d’hier, ouvrira sur l’actualité d’une histoire ouvrière et sociale afin de s’interroger sur ce que devrait être un musée d’histoire du mouvement ouvrier en France. Y seront exposés quelques documents provenant des collections de l’OURS, et d’autres membres du Codhos.

Continuer la lecture de Exposition : « Ouvriersouvrièresaumusée » 23 mars- 30 décembre 2019

Le monde éclaté des milieux populaires, par REMI LEFEBVRE

Les sciences sociales ont été marquées ces dernières années par un regain d’intérêt pour les catégories populaires. Leur fragmentation a été ainsi fortement mise en avant. Le sociologue Olivier Schwartz, dont les travaux sont très régulièrement cités, a ainsi documenté « la tripartition de la conscience sociale » dans ces milieux sociaux. La conscience du monde social d’une partie des milieux populaires n’est pas bipolaire (le haut/le bas, nous/eux) mais triangulaire: se développe le sentiment d’être lésé à la fois par les plus puissants et par les plus pauvres, ces assistés «pour qui l’on paie» ou ces « immigrés » qui « nous volent », et ce d’autant plus que les riches apparaissent inaccessibles et la remise en cause de leur richesse improbable (les patrons ont été peu ciblés par les Gilets jaunes). Continuer la lecture de Le monde éclaté des milieux populaires, par REMI LEFEBVRE

Sommaire de L’OURS n°486, mars 2019

En mars, L’OURS propose de découvrir les grandes tendances de l’actualité éditoriale. Dans quelle société vivons-nous ? Quelles sont ses évolutions ? Des travaux de jeunes chercheurs sur les catégories populaires aux réflexions d’Alain Touraine sur la place du « sujet » dans les sociétés démocratiques modernes, en passant par les interrogations sur la légitime défense, Rémi Lefebvre, Robert Chapuis et Arnaud Dupin ouvrent des pistes de réflexions. Il est aussi intéressant de revisiter les œuvres de penseurs et acteurs tels que Proudhon ou Jaurès, avec Jean-Frédéric Desaix et Claude Dupont. Bref, le sommaire complet est juste là…  Continuer la lecture de Sommaire de L’OURS n°486, mars 2019

Le combat pour le contrôle des naissances, par MICHEL DREYFUS

En février 1954, l’abbé Pierre lança un appel en faveur des sans-logis, condamnés alors à dormir dans la rue. Cette initiative eut un retentissement considérable et elle est encore présente dans notre mémoire collective. En revanche personne ne se souvient de l’affaire des époux Bac, survenue quelques mois plus tard. Elle devait avoir pourtant des conséquences positives pour des millions de femmes et c’est ce que montre ce livre. À propos du livre de Danièle Voldman et Annette Wieviorka, Tristes grossesses. L’affaire des époux Bac (1953-1956), Seuil, 2019, 188p, 16€. Article paru dans L’OURS486, mars 2019, page 7. Continuer la lecture de Le combat pour le contrôle des naissances, par MICHEL DREYFUS

En relisant Jean Jaurès, par CLAUDE DUPONT

2014, l’année Jaurès fut l’occasion d’expositions, de conférences et de rencontres multiples. C’est une anthologie de causeries tenues alors que nous présente Vincent Duclert, nous donnant ainsi la possibilité de faire le point sur des leçons de Jaurès qui restent d’actualité. À un moment où il est légitime de s’interroger sur la survie de la social-démocratie, il est opportun de rappeler les promesses que le socialisme annonçait au monde, par l’intermédiaire de son plus puissant porte -parole, dont les textes superbes rappellent que la totalité du socialisme n’est sans doute pas enfermée dans les divers régimes qui ont prétendu l’incarner.
Continuer la lecture de En relisant Jean Jaurès, par CLAUDE DUPONT