Archives pour la catégorie Archives consultables à l’OURS

Archives : A. Delehedde, A. Dunois, B. Duponchel, P. Giraud, J. Kergoat, D. Minot, M. et P. Pansu, J.-L. Pouthier

Suite des inventaires des fonds déposés et consultables à l’OURS. Quelques documents concernant Amédée DUNOIS (1875-1945), journaliste à L’Humanité, majoritaire au congrès de Tours, rentré à la « Vieille maison » dans les années 20, journaliste au Populaire, résistant, mort en déportation. Des dossiers également des activités de Michel et Paul PANSU (section socialiste du 15e arrdt, Paris), des archives de Pierre GIRAUD (sénateur de Paris, 14e arrdt), de Boris DUPONCHEL (militant MJS, Paris, dans les années 2000). Quelques dossiers d’André DELEHEDDE qui succèda à Guy Mollet dans la circonscrition du Pas-de-Calais. Des archives de Didier MINOT (expert sur les questions agricoles au PS), de Jean-Luc POUTHIER (revues Faire et Intervention), et des dossiers de Jacques KERGOAT, journaliste. Continuer la lecture de Archives : A. Delehedde, A. Dunois, B. Duponchel, P. Giraud, J. Kergoat, D. Minot, M. et P. Pansu, J.-L. Pouthier

Jean-Pol Baras et François Mitterrand

Jean-Pol Baras, secrétaire général du Parti socialiste belge de 1995 à 2008, délégué des gouvernements de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de la Wallonie à Paris de 2008 à 2013, a écrit (Journal d’un juré de campagne. François Mitterrand d’un bout à l’autre), ou dirigé (Francois Mitterrand, un esprit européen, Labor, Sciences Humaines, 2006) plusieurs ouvrages sur François Mitterrand.
Il a déposé les dossiers de presse qu’il a constitués au fil du temps, essentiellement de 1981 à 2013. Continuer la lecture de Jean-Pol Baras et François Mitterrand

Les archives de Jacques Moreau

Jacques_Moreau

Fils de Jean Moreau, militant socialiste proche de Marceau Pivert, Jacques Moreau (1927-2004), étudiant à l’IEP de Paris, puis à l’ENA, a adhéré en 1949 à la XVe section de la SFIO, dont il sera secrétaire administratif et aux Étudiants socialistes où il s’est lié d’amitié avec Michel Rocard. Il milite également dans le mouvement fédéraliste et socialiste européen depuis 1947. L’année 1958, entre soutien socialiste au gaullisme et incapacité à résoudre la “ crise ” algérienne, marque son éloignement des organisations partisanes après un bref passage au Parti socialiste autonome.

Continuer la lecture de Les archives de Jacques Moreau