René Clérempuy (1924-1997), ayant dû interrompre ses études à 15 ans pour entrer dans la vie active, après avoir exercé différents métiers de conducteur de poids lourds à employé à la préfecture, reprend des études dans les années 1950 et passe ses diplômes de Droit. Inscrit au barreau de Fort-de-France en 1967, il quitte la préfecture pour exercer comme avocat. Il prend contact avec le PS en 1969. Il est un militant et responsable de la fédération socialiste de la Martinique dans les années 1970-1980.
Ses archives professionnelles et familiales ont été déposées aux Archives départementales de la Martinique.

Dossiers déposés à l’OURS par Chantal Clérempuy et Denis Lefebvre

110 APO 1 : René Clérempuy, militant socialiste, 1969-1980
–  Comité pour l’érection du monument Joseph Lagrosillière, 1963-1956 : circulaires, correspondances, comptes rendus des réunions.
– Parti socialiste, fédération de Paris, 1969-1971 : documents, circulaires diverses, correspondance avec Patrick Du Cheyron, à propos de la vie politique martiniquaise.
 – Parti socialiste, 1969-1971 : circulaires diverses, correspondance « administrative » avec le PS ; lettres à François Mitterrand et Alain Savary pour les inciter à un voyage en Martinique ; transmission d’un mémoire sur la situation des fonctionnaires martiniquais révoqué sur à l’application de l’ordonnance de 1960.
– CERES, fédération de Paris : circulaires et documents divers, 1971.
– Parti socialiste, fédération socialiste de la Martinique, 1971-1973. A signaler : correspondance avec le siège national (lettres de Pierre Mauroy, Roland Florian, chargé des DOM-TOM au Parti socialiste) ; congrès « fondateur » de la fédération : comptes rendus des réunions, différentes moutures du « texte du PS Martiniquais face au problème du statut politique » ; circulaires de la fédération ; tracts ; texte de la fédération sur le Référendum de 1972 ; débats avec E Serbin, sur le texte chapitre du Programme commun consacré au DOM ; plusieurs moutures de la lettre signée René Clérempuy et Serge Jean-Louis à Roland Florian sur la situation de la fédération de la Martinique, août 1972 ; projet de statut de la fédération (J. Bardol & Serge Jean-Louis) ; liste des membres à jour de la section de Saint-Pierre ; L’Éveil socialiste, organe de la fédération socialiste de la Martinique, sans date ; rapport d’orientation de E. Serbin, section de Sainte-Marie, sur l’orientation politique, présenté au congrès de la fédération des 7 et 8 octobre 1972 ; documents sur et de Victor Sablé, député giscardien de la Martinique
– Parti socialiste, fédération socialiste de la Martinique, 1974-1980. A signaler : circulaires et document du comité de soutien à la candidature de François Mitterrand ; lettre de remerciement à René Clérempuy pour son aide  ; n° de Choisir, édité par le centre martiniquais d’études socialistes ; conflit entre la fédération (Serge Jean-Louis) et Emmanuel Serbin, secrétaire de la section de Sainte-Marie, février 1976 ; « Le socialisme de l’avenir », par Jules Bardol, ancien secrétaire de la fédération socialiste, 1978 ; divers documents Victor Sablé.

110 APO 2 : René Clérempuy, militant socialiste, 1969-1988. Membre de l’OURS.
Correspondance avec L’OURS, Pierre Rimbert, Denis Lefebvre, à propos du voyage d’étude de Denis Lefebvre à la Martinique, et de la publication du Cahier et revue de L’OURS consacré à la Martinique, 1977-1979.
Correspondance avec Alain Vivien, chargé des relations avec les Dom-Tom au PS et à l’Assemblée nationale, 1976-1980.
René Clérempuy, membre de l’OURS et de la Fondation Guy Mollet : cartes de membres, et circulaires diverses, 1969-1983.
– PS Martinique, 1983-1988 : documents divers : professions de foi de René Clérempuy, candidat aux municipales de mars 1983, et de mai 1984 à Schoelcher (affiches classées avec le fonds affiches de l’OURS) ; documents divers sur la présidentielle de 1988.