Archives mensuelles : avril 2020

Histoire et Mémoire : La presse socialiste et la grippe espagnole, 1918 (1)

Quelle tuile ! Un patriote comme moi qui n’accepte rien des étrangers (au pied du lit, Le Figaro, Le Gaulois, Le Cri de Paris)

Une exploration sur Gallica des collections numérisées des quotidiens nationaux socialistes L’Humanité et Le Populairefait apparaître une première mention de la « grippe espagnole » dans un entrefilet paru le 1er juin 1918 dans le journal du matin créé par Jaurès : un simple entrefilet sur la grippe à Madrid, en page 2 du journal. Force est de constater que cette épidémie, jugée grave, ne fait pas le poids face à la guerre, aux autres drames du temps, et la censure veille toujours. Déjà, on cherche à rassurer la population, on communique sur la balance malades/morts, et on cherche à faire adopter des « gestes barrières » et à fermer les lieux de rassemblements. Petit voyage dans le temps, en commençant par ce dessin de Lucien Laforge publié le 19 juillet dans Le Populaire. Continuer la lecture de Histoire et Mémoire : La presse socialiste et la grippe espagnole, 1918 (1)

1936 : reporter en Espagne, par SYLVAIN BOULOUQUE

Espagne rouge est le témoignage captivant et inédit en français, servi par une excellente traduction, d’un journaliste polonais présent en Espagne entre 1936 et mars 1937.
À propos du livre de 
Ksawery Pruszynski, Espagne rouge. Scènes de la guerre civile, Buchet Chastel, 2020, 490p, 27€. Article publié dans L’OURS 497, avril 2020.  Continuer la lecture de 1936 : reporter en Espagne, par SYLVAIN BOULOUQUE

Davis contre Goliath, par FRANCOIS LAVERGNE

En décembre dernier, L’OURS signalait la parution des actes du colloque consacré à « Garry Davis et les 70 ans de la citoyenneté mondiale » tenu à Paris en novembre 2018 (publiés sous la direction de Michel Auvray et Jean-Francis Billion, Lyon, Presse fédéraliste, 2019). Il ne s’agissait alors que d’une mise en bouche. L’ouvrage de l’historien Michel Auvray, documents et archives à l’appui, vient combler une vraie lacune sur ce moment « mondialiste » (avec ses débats sur la question du pacifisme après la Résistance) et sur le mouvement des Citoyens du monde qui en est issu. Continuer la lecture de Davis contre Goliath, par FRANCOIS LAVERGNE

Karl Marx à la sauce statistique, par ROBERT CHAPUIS

La France est un vieux pays. On aime bien lier le présent à des références historiques. Pour certains nous sommes en 1789, pour d’autres en 1930. Pour Emmanuel Todd, ce serait plutôt vers 1848, quand Marx écrivait Les luttes de classes en France. Il reprend donc ce titre en le resituant dans notre siècle. (à propos de Emmanuel Todd, Les luttes de classes en France, Seuil, 2020, 384p, 22€). Continuer la lecture de Karl Marx à la sauce statistique, par ROBERT CHAPUIS

Histoire et mémoire : Les socialistes et leurs principes (1905-2020)

La déclaration de principes des socialistes, adoptée en 2008, est-elle toujours d’actualité ? Pour le savoir, il faut d’abord commencer par la relire et la situer. Cinq déclarations de principes depuis 1905, c’est à la fois beaucoup et peu. Nous proposons ici un coup d’œil rapide sur leur chronologie et des liens pour accéder à ces textes. Continuer la lecture de Histoire et mémoire : Les socialistes et leurs principes (1905-2020)

La déclaration de principe de 2008 : « L’entrée dans le XXIe siècle », par ALAIN BERGOUNIOUX

Le 14 juin 2008 a été adoptée la première déclaration de principes du XXIe siècle. Cela peut paraître naturel au début d’un nouveau siècle. Mais pourquoi cette date précisément ? Cela tient à la défaite présidentielle du printemps 2007. La troisième depuis 1995. L’idée qu’une des causes venait de l’imprécision du projet socialiste s’est vite imposée. (Extrait de la brochure, Alain Bergounioux, Déclarations de principes socialistes, 1905-2008, L’Encyclopédie du socialisme, 2008, 64p, 5€) Continuer la lecture de La déclaration de principe de 2008 : « L’entrée dans le XXIe siècle », par ALAIN BERGOUNIOUX

Document : Déclaration de principes du PS, 2008

Le Parti socialiste plonge ses racines dans la tradition de l’humanisme et dans la philosophie des Lumières. Il fait siennes les valeurs de Liberté, d’Égalité, de Fraternité, proclamées par la Révolution Française. Il est né de la rencontre entre une pensée critique, riche et diverse, et l’action du mouvement ouvrier qui, pendant deux siècles, ont porté une contestation de l’organisation sociale façonnée par le capitalisme et ont défendu le projet d’une société solidaire dont tous les membres jouissent des mêmes libertés et des mêmes droits. Continuer la lecture de Document : Déclaration de principes du PS, 2008

L’OURS 497, avril 2020, arrive

En accord avec notre imprimeur et le routeur, le pdf de notre numéro d’avril leur a été envoyé vendredi 20 mars. Aucun risque pour la santé de notre rédaction n’a été pris. Mais il est possible que sa livraison à nos abonné.e.s soit retardée. Aussi, dès à présent, vous pouvez en découvrir ici le sommaire. Nous en dévoilerons les 22 articles, de la page 1 à la page 8, au gré de nos humeurs, sereinement, au cours des jours prochains. Ainsi que plein d’autres choses, comme nous l’avons annoncé, qui nous paraîtront stimulantes, distrayantes, intelligentes, reposantes, pourquoi pas incongrues, disruptives, socialisantes… A suivre. Continuer la lecture de L’OURS 497, avril 2020, arrive

Rétro OURS : « Moi, Clément Duval, bagnard et anarchiste », par GUY BORDES

La récente réédition de « Moi, Clément Duval, anarchiste & bagnard » (Nana éditions, 2019, 288p, 19€),  mémoires « incomplètes » de Clément Duval (1850-1935) publiés en 1991 aux Éditions ouvrières (devenues éditions de l’Atelier), nous donne l’occasion de relire l’article que lui consacrait à l’époque notre ami Guy Bordes dans le n°232 de L’OURS. L’ouvrage dont la présentation a été « légèrement complétée et corrigée » par Marianne Enckell, tenant compte des travaux sur le bagne et la mouvement anarchiste depuis sa première édition, bénéficie d’une mise en page élégante et d’une reproduction de documents soignée Continuer la lecture de Rétro OURS : « Moi, Clément Duval, bagnard et anarchiste », par GUY BORDES

Sous la classe, la race, par ISMAIL FERHAT

Question du racisme, tensions entre jeunes de minorités ethniques et policiers, mémoires coloniales mal refermées… la notion de « race » est revenue en force dans la société française, déstabilisant par là même la gauche.  À propos du livre  Manuel Boucher, La gauche et la race. Réflexions sur les marches de la dignité et les antimouvements décoloniaux, L’Harmattan, 2019, 277p, 29€). Article publié dans L’OURS 497, avril 2020. Continuer la lecture de Sous la classe, la race, par ISMAIL FERHAT