Archives pour la catégorie Publications Éditions

Le populisme et sa radicalité, par ALAIN BERGOUNIOUX

Dans cet essai historique, Pascal Ory s’attaque à ce qui est le phénomène politique majeur du début du siècle nouveau, la radicalité populiste, qui ne concerne pas que l’Europe mais a une dimension mondiale, comme le souligne l’élection récente de Donald Trump. La notion de populisme seule, en effet, est vague et peut recouvrir des politiques bien différentes.
À propos du livre de Pascal Ory, Peuple souverain. De la révolution populaire à la radicalité populiste, Le Débat Gallimard, 2017, 256 p, 21€
Article paru dans L’OURS 473 (décembre 2017), page 1. Continuer la lecture de Le populisme et sa radicalité, par ALAIN BERGOUNIOUX

Sommaire de L’OURS n°473, décembre 2017

Huit pages de réflexions, de critiques, sur l’actualité éditoriale (la conditions sociale moderne, le centième anniversaire de la Révolution russe, des camps d’extermination nazis, Clemenceau, Tito, Jaurès, Mirbeau…) vue par nos chroniqueurs : Alain Bergounioux, Robert Chapuis, Sylvain Boulouque, Raymond Krakovitch, Jean-Louis Panné, Florent Le Bot, Gilles Vergnon, Fabien Conord, Michel Dreyfus… Continuer la lecture de Sommaire de L’OURS n°473, décembre 2017

Au cœur de l’enfer nazi, par FLORENT LE BOT

L’ouvrage de Nicolas Patin est tout à fait passionnant à la fois par son sujet, par les sources dont il dispose et par les débats qu’il ne manque pas d’ouvrir.

À propos du livre de Nicolas Patin, Krüger. Un bourreau ordinaire, Fayard, 2017, 300p, 23€

Article paru dans L’OURS 473 (décembre 2017), page 5.

Continuer la lecture de Au cœur de l’enfer nazi, par FLORENT LE BOT

Quand le théâtre témoigne du réel, par ANDRE ROBERT

L’OURS va au théâtre : À propos de Ceux qui restent, de David Lescot, concepteur et metteur en scène, avec Marie Desgranges et Antoine Mathieu, Vu au théâtre Dejazet, Paris 11e ; et Dans la solitude des champs de coton, de Bernard-Marie Koltès, mise en scène de Charles Berling, Co-production Scène nationale de Toulon, TNS Strasbourg, Théâtre du Gymnase Marseille, Théâtre d’Antibes. Tournée en cours. Continuer la lecture de Quand le théâtre témoigne du réel, par ANDRE ROBERT

Les socialistes français à l’heure de la Libération : une critique par Gilles Candar parue dans Vingtième siècle

 Longtemps, le rôle des socialistes dans la Résistance ou à la Libération a paru minoré, coincé entre les deux fortes mémoires, constamment vivifiées et entretenues, des communistes et des gaullistes. La situation a évolué au cours des années 1990, même si aujourd’hui le regard historiographique semble à nouveau fraîchir. De toute façon, le travail de recherche et d’interprétation est inlassablement repris comme en témoigne ce colloque organisé en novembre 2014 par l’Office universitaire de recherche socialiste (OURS) et l’Université Paris-I : une vingtaine de communications et une table ronde qui bénéficient d’une édition soignée, avec introduction, conclusions et index. Le colloque s’est bien transformé en livre. Continuer la lecture de Les socialistes français à l’heure de la Libération : une critique par Gilles Candar parue dans Vingtième siècle

Que s’est-il passé ? Parti socialiste avril-juin 2017

Le hors-série de L’OURS, Recherche socialiste (n°80-81) vient de sortir. Son « dossier » s’est imposé à nous au soir du premier tour de l’élection présidentielle. Non pour réagir, mais pour poser les bases d’une réflexion qui nous le pensons peut être utile afin de comprendre ce qui s’est passé. Sous la direction d’Alain Bergounioux, des historiens, des politistes, des intellectuels, des citoyens, des responsables politiques sollicités par notre revue dressent le constat, livrent leur diagnostic, s’interrogent sur les crises précédentes et envisagent l’avenir.  Continuer la lecture de Que s’est-il passé ? Parti socialiste avril-juin 2017

L’Internationalisme et ses genres, par MICHEL DREYFUS

La Première, la Seconde et la Troisième Internationale, pour ne pas parler de la IVe, ont suscité de nombreuses recherches. Mais les internationales n’ont pas été seulement ouvrières, socialistes ou communistes : des groupes variés par leur implantation comme par leurs idéologies se sont aussi organisés à l’échelle internationale depuis le XIXe siècle, à partir de l’Europe puis dans le reste du reste du monde. Continuer la lecture de L’Internationalisme et ses genres, par MICHEL DREYFUS

L’État providence plébiscité par ROBERT CHAPUIS

En 1981, l’OCDE publiait un rapport sur « La crise de l’État protecteur ». Depuis cette date, de multiples enquêtes ont tenté de percevoir la nature et l’évolution des attentes de l’opinion publique à l’égard de l’État providence. Enseignant-chercheur à Sciences-Po Grenoble, Frédéric Gonthier a voulu en produire les résultats et en tirer de premières conclusions. Ce travail est évidemment particulièrement utile à l’heure où l’on s’interroge sur l’avenir des politiques sociales en France et en Europe, avec les conséquences politiques qui en découlent.
Continuer la lecture de L’État providence plébiscité par ROBERT CHAPUIS

 Le socialisme, quelle idée !, par ALAIN BERGOUNIOUX

Cet ouvrage, paru en Allemagne en 2015, a une forte ambition : refonder l’idée socialiste dont beaucoup considèrent qu’elle a fait son temps. Son effacement, cependant, ruine la perspective d’une alternative au capitalisme et rend opaques les rapports sociaux. Axel Honneth, philosophe et sociologue, héritier de l’École de Francfort, proche de Jurgen Habermas, le dit d’emblée, son essai a un caractère « métapolitique ».  Autrement dit, il s’en tient aux principes fondamentaux. C’est déjà beaucoup. A propos du livre de Axel Honneth, L’idée du socialisme, NRF, Essais Gallimard, 2017, 169p, 15€ Continuer la lecture de  Le socialisme, quelle idée !, par ALAIN BERGOUNIOUX