Que s’est-il passé ? Parti socialiste avril-juin 2017

Le hors-série de L’OURS, Recherche socialiste (n°80-81) vient de sortir. Son « dossier » s’est imposé à nous au soir du premier tour de l’élection présidentielle. Non pour réagir, mais pour poser les bases d’une réflexion qui nous le pensons peut être utile afin de comprendre ce qui s’est passé. Sous la direction d’Alain Bergounioux, des historiens, des politistes, des intellectuels, des citoyens, des responsables politiques sollicités par notre revue dressent le constat, livrent leur diagnostic, s’interrogent sur les crises précédentes et envisagent l’avenir.  Continuer la lecture de Que s’est-il passé ? Parti socialiste avril-juin 2017

Filippo Turati, « Socialisme et bolchevisme », L’Avenir n°58, février 1921

Turati par J. Texcier, La Vie socialiste, n°142, 1929. (coll. L’OURS)

Filippo Turati (1857-1932), le fondateur, en 1892, du Parti socialiste des travailleurs italiens, qui adopta en 1895 le sigle PSI, est un représentant de ce « socialisme réformiste » honni par Moscou. Pour Turati, il y a une spécificité du combat socialiste dans chaque pays et il faut « nationaliser le socialisme », point de vue qu’il fini par faire partager à Karl Kautsky. Et il défend un socialisme démocratique, qui vise à réduire la place de l’État1. Ce qui en fait un adversaire résolu des bolcheviks, qui ne s’y trompent pas. Et les fascistes non plus qui assassineront son ami Giacomo Matteotti le 10 juin 1924, lui-même ne devant son salut qu’à son évasion d’Italie. Continuer la lecture de Filippo Turati, « Socialisme et bolchevisme », L’Avenir n°58, février 1921

1917-2017 : Le bolchevisme et la Russie, par Alexandre Kerensky

Il y a 100 ans, le 7 novembre 1917, les bolcheviks prenaient le pouvoir. Pour comprendre la nature du bolchevisme, on peut renvoyer à l’intervention de Léon Blum au congrès de Tours. Cependant, donnons aujourd’hui la parole à Kerensky, témoin direct des événements, venu faire le point le 17 mars 1920, quelques mois avant ce congrès, devant ses camarades français1.

Kerensky à la Une de L’illustration, 11 août 1917,
coll. Musée de l’histoire Vivante.

Continuer la lecture de 1917-2017 : Le bolchevisme et la Russie, par Alexandre Kerensky

L’Internationalisme et ses genres, par MICHEL DREYFUS

La Première, la Seconde et la Troisième Internationale, pour ne pas parler de la IVe, ont suscité de nombreuses recherches. Mais les internationales n’ont pas été seulement ouvrières, socialistes ou communistes : des groupes variés par leur implantation comme par leurs idéologies se sont aussi organisés à l’échelle internationale depuis le XIXe siècle, à partir de l’Europe puis dans le reste du reste du monde. Continuer la lecture de L’Internationalisme et ses genres, par MICHEL DREYFUS

L’État providence plébiscité par ROBERT CHAPUIS

En 1981, l’OCDE publiait un rapport sur « La crise de l’État protecteur ». Depuis cette date, de multiples enquêtes ont tenté de percevoir la nature et l’évolution des attentes de l’opinion publique à l’égard de l’État providence. Enseignant-chercheur à Sciences-Po Grenoble, Frédéric Gonthier a voulu en produire les résultats et en tirer de premières conclusions. Ce travail est évidemment particulièrement utile à l’heure où l’on s’interroge sur l’avenir des politiques sociales en France et en Europe, avec les conséquences politiques qui en découlent.
Continuer la lecture de L’État providence plébiscité par ROBERT CHAPUIS

 Le socialisme, quelle idée !, par ALAIN BERGOUNIOUX

Cet ouvrage, paru en Allemagne en 2015, a une forte ambition : refonder l’idée socialiste dont beaucoup considèrent qu’elle a fait son temps. Son effacement, cependant, ruine la perspective d’une alternative au capitalisme et rend opaques les rapports sociaux. Axel Honneth, philosophe et sociologue, héritier de l’École de Francfort, proche de Jurgen Habermas, le dit d’emblée, son essai a un caractère « métapolitique ».  Autrement dit, il s’en tient aux principes fondamentaux. C’est déjà beaucoup. A propos du livre de Axel Honneth, L’idée du socialisme, NRF, Essais Gallimard, 2017, 169p, 15€ Continuer la lecture de  Le socialisme, quelle idée !, par ALAIN BERGOUNIOUX

1917-2017 : trois expositions sur les révolutions russes

Les révolutions russes, images, documents, réflexions : quelques mots sur trois expositions qui, partant de point de vues différents, et utilisant parfois les mêmes documents (affiches, photographies…) , offrent bien des éléments de réflexions sur les relations entre les Français et les révolutions russes. Continuer la lecture de 1917-2017 : trois expositions sur les révolutions russes

Journée d’études : 1917, les révolutions russes : regards des socialistes français et européens, jeudi 12 octobre 2017

Le 31 juillet 1914 Jaurès est assassiné, la guerre qui commence sépare les socialistes européens. Tous en grande majorité entendent défendre leur patrie et son indépendance, seule une minorité de socialistes, les Serbes et les Russes, prêchent le défaitisme révolutionnaire. Subissant défaites sur défaites, la Russie tsariste est à la fin du mois de février 1917 vigoureusement secouée par des manifestations qui virent rapidement à l’insurrection, puis à la Révolution. En France, l’abdication du tsar est saluée par les organisations ouvrières et socialistes avec enthousiasme.

Continuer la lecture de Journée d’études : 1917, les révolutions russes : regards des socialistes français et européens, jeudi 12 octobre 2017