Les vies multiples de Maurice Laval, par JEAN-WILLIAM DEREYMEZ


Comme l’écrit Bernard Poignant dans sa préface, « toute vie a la même dignité. Toute vie n’a pas la même intensité », et celle de Maurice Laval, effectivement, fut intense, à un degré assez rare.
 À propos de BRUNO SALAÜN, Laval, un résistant. Le siècle de Maurice Laval,1920-2019, Châteaulin, Locus Solus, 2020, 64p, 11€ Continuer la lecture de Les vies multiples de Maurice Laval, par JEAN-WILLIAM DEREYMEZ

RETRO OURS (été 2000) : « La recherche du profit mène à la ruine », Relire RENE PASSET

« Pour être durable le développement doit se perpétuer à travers les générations. Une croissance qui s’accompagne de la destruction du milieu naturel et d’une dégradation sociale n’est pas un développement. La différence entre les deux concepts ne se réduit pas à une pure question de sémantique. » Relire ici l’article que Jean-Claude Lesourd consacrait au livre de René Passet, L’illusion néo libérale (Fayard, 2000, 320p) dans L’OURS n°300, juillet-août 2000. Continuer la lecture de RETRO OURS (été 2000) : « La recherche du profit mène à la ruine », Relire RENE PASSET

Passions sportives, par FABIEN CONORD

Le sport, objet longtemps dédaigné des historiens voire des sciences sociales, est désormais largement investi par celles-ci. Ces ouvrages parus récemment l’illustrent, des années 1900 à nos jours. À propos des ouvrages de : PHILIPPE TÊTART (dir.), Côté tribunes. Les supporters en France de la Belle Époque aux années 1930, préf. Georges Vigarello, Rennes, PUR, 2019, 428p, 30€ ; SYLVAIN DUFRAISSE, Les héros du sport. Une histoire des champions soviétiques (années 1930-années 1980), préf. M-P. Rey, Ceyzérieu, Champ Vallon, 2019, 312p, 24€ ; BORIS CYRULNIK, J’aime le sport de petit niveau, Le Cherche Midi, 2020, 96p,10€ ; EDGAR MORIN, Le sport porte en lui le tout de la société, Le Cherche Midi, 2020, 96p, 10€ Continuer la lecture de Passions sportives, par FABIEN CONORD

Les généralités idéologiques du Fr… Onfray, par ALAIN BERGOUNIOUX

Le premier numéro de Front Populaire, La revue de Michel Onfray – comme il figure dans le titre même – a été précédé de tout un débat dans la presse sur son objectif, tel qu’il a été exposé dans les médias par son concepteur. Rassembler tous les « souverainistes » – l’autre nom des nationalistes – de l’extrême droite à l’extrême gauche éveille, évidemment, des interrogations légitimes. Car les expériences historiques passées montrent que les équilibres ne sont jamais maintenus et que les idéologies d’extrême droite l’emportent rapidement sur les autres. Cela dit, il vaut mieux juger sur pièces pour éviter la critique –  que ne manque pas de faire Michel Onfray – de mener un procès a priori. (« Souverainisme ! », Front Populaire, « La revue de Michel Onfray », n°1, juin 2020, Editions du Plénître, 2020, 158 p, 14,90€) Continuer la lecture de Les généralités idéologiques du Fr… Onfray, par ALAIN BERGOUNIOUX

« L’économie peut-elle être juste ? », Trois questions à… GABRIEL ZUCMAN


Gabriel Zucman, 33 ans, économiste, est professeur associé à l’université de Californie à Berkeley depuis 2019. Sa thèse « Trois essais sur la répartition mondiale des fortunes » a été dirigée par Thomas Piketty. Ses travaux portent sur les inégalités sociales et les paradis fiscaux.
Propos recueillis par Isabelle This-Saint-Jean et Robert Vanherzeeke, et publiés dans L’OURS n°500, juillet-août 2020. Continuer la lecture de « L’économie peut-elle être juste ? », Trois questions à… GABRIEL ZUCMAN

Archives : 1945 : Penser demain avec Léon Blum

Texte intégral du discours prononcé par Léon Blum à la conférence des secrétaires des Fédérations Socialistes, Paris, le 20 mai 1945, Éditions de Les devoirs et les tâches du socialisme (Éditions de la Liberté, Problèmes d’aujourd’hui n°7, 1945, 16 p). Présentation par Milo Lévy-Bruhl  publiée dans L’OURS n°500, avec des extraits du discours).
Déporté en Allemagne à la fin mars 1943. Otage d’État, Léon Blum est gardé dans une petite maison en lisière du camp de Buchenwald. La menace de l’assassinat, comme celui que connaitra son compagnon de détention, l’ancien ministre Georges Mandel, plane au-dessus de sa tête. Alors qu’avancent les troupes alliées, les déplacements successifs du dernier mois semblent particulièrement critiques et c’est miraculeusement que, le 4 mai 1945, dans un petit village du Tyrol, il est libéré par les troupes américaines et les partisans italiens.

Continuer la lecture de Archives : 1945 : Penser demain avec Léon Blum

À l’occasion de ce n°500, l’Ours est de nouveau sur ses pattes et à la Une.

Ce numéro, avec une charte graphique rénovée, a été imaginé pendant le confinement. Il s’attaque à une question qui est sur toutes les lèvres : et maintenant, que faire ?
Fidèles à nos habitudes, nous avons ouvert des livres et des boîtes d’archives, lu et relu. Après la crise, le monde « de demain » (expression quelque peu galvaudée) pourra-t-il être plus juste ? C’est notamment ces questions que nous avons posées à Gabriel Zucman, qui vient de publier un ouvrage sur les inégalités économiques et sociales et qui inaugure l’entretien de la page 2. Continuer la lecture de À l’occasion de ce n°500, l’Ours est de nouveau sur ses pattes et à la Une.

Sommaire : Après la crise : quelle justice ?, L’OURS n°500 juillet-août 2020

Ont participé à ce numéro : Alain Bergounioux, Sylvain Boulouque, Maurice Braud, Frédéric Cépède, Robert Chapuis, Fabien Conord, Jean-Louis Coy, Arthur Delaporte, Arnaud Dupin, Ismail Ferhat, Philippe Foussier, Françoise Gour, Raymond Krakovitch, Denis Lefebvre, Milo Lévy-Bruhl, Jean-Louis Panné, André Robert, Isabelle This-Saint-Jean
Avec des dessins de Lou Beroy et Thomas Colognac
8 pages , version papier 3,10€,
4€ port compris (commande à L’OURS)
Version pdf 3€ par chèque ou virement (nous contacter)

Continuer la lecture de Sommaire : Après la crise : quelle justice ?, L’OURS n°500 juillet-août 2020

L’OURS Signale : Pas d’histoire sans archives. Mélanges « secret défense » offerts à Gilles Morin

Pas d’histoire sans archives : cet ouvrage collectif, soutenu notamment par l’OURS, est  placé sous le patronyme de l’historien Gilles Morin, président de l’Association des usagers du service public des archives nationales (AUSPAN). Il entend démontrer le rôle majeur joué par les archives dans l’écriture de l’histoire et alerter sur les menaces qui planent quant à la restriction de leur ouverture, une récente circulaire du ministère de la Défense visant à interdire la consultation de documents tamponnés « secret ». Continuer la lecture de L’OURS Signale : Pas d’histoire sans archives. Mélanges « secret défense » offerts à Gilles Morin