L’OURS : inventaire raisonné des publications socialistes, 1969-2017

L’Humanité, Le Populaire de Paris, La Revue socialiste, Floréal, Le Midi socialiste, Le Populaire du Centre, le Bulletin intérieur du Parti socialiste SFIO, Le Poing et la Rose, L’Unité, Faire, Frontière, parmi tant d’autres titres de la presse socialiste, sont désormais numérisés et consultables en lignes sur différents sites : Gallica, archives-socialistes.fr (Fondation Jean-Jaurès), Rosalis (bibliothèque numérique de Toulouse), la Bibliothèque numérique du Limousin… Cependant, ces grands titres de quotidiens, revues, bulletins internes ou externes, sont aussi des arbres qui cachent la forêt. En effet, si le Parti socialiste (PS) a toujours eu du mal à inscrire sa presse dans la durée, de très nombreuses publications ou revues ont été éditées tant par le parti lui-même que par ses courants (guesdistes, pivertistes, CERES, rocardiens, poperénistes…), mais aussi par ses groupes dans les assemblées nationales et les instances européennes, comme aux niveaux de fédérations et des sections.
Jusqu’aux années 2000, pour qui souhaite connaître les positions du PS sur un sujet et la manière dont il les diffuse, ces journaux, revues, bulletins périodiques divers, à vocation interne ou externe, ont toujours été une source d’informations précieuse. Sur bien des sujets, elle complète voire parfois supplée les manques ou les disparitions d’archives.

S’agissant de la presse du Parti socialiste depuis 1969, la fondation Jean-Jaurès numérise les principaux titres nationaux du PS et de ses « grands » courants. Il reste cependant encore beaucoup de titres à présenter. Nous sommes partis des collections constituées depuis 1969 et consultables à l’OURS : sur les quelque 1000 titres de presse que nous conservons, plus de 300 concernent le PS depuis le congrès d’Épinay. Il est évident que nous ne prétendons pas à l’exhaustivité, surtout en ce qui concerne la presse des courants ou la presse socialisante… sans parler de la presse fédérale, ou de celle des sections.

Nous avons opté pour un classement en fonction de la périodicité des publications, et en distinguant la presse interne, à destination des militants et des cadres (qui rend compte des débats internes, notamment des contributions et motions déposés pour les congrès, et de l’activité des secrétariats nationaux et autres secteurs d’activités), de la presse « externe » destinée à diffuser dans le public le message des socialistes.

Depuis le début des années 2000, l’usage d’Internet par le PS a bousculé sa presse interne et externe. L’essentiel de la presse qui subsiste est parfois « dématérialisé » et les informations aux militants, du PS comme de ses « courants » et « sensibilités » passent désormais par les sites, blogs, réseaux sociaux, mailing listes forum, etc. Leur conservation est aussi un défi pour les archivistes.
F. C.
Les titres signalés en « rouge » sont autant de liens vers leur consultation en ligne.

Les dates de début et de fin n’ont pas pu être précisées pour tous les périodiques présentés ici. Nous consulter sur ce point.

La presse du Parti socialiste

1969-1971

La presse nationale

Le Populaire de Paris. Il paraît trois fois par semaine jusqu’au 24 décembre 1969 ; puis il est publié sous la forme d’un bulletin épisodique ronéoté format 21 x 27 jusqu’en juin 1970.

Le Bulletin Socialiste, organe central d’information du Parti socialiste, quotidien crée en mars 1970, parait jusqu’au n° 373, 24 décembre 1971.

La revue socialiste. Suspendue depuis le n° 225 juin-juillet 1969, elle reparaît en avril 1971 en poursuivant la numération. Annoncée bimestrielle, deux numéros sortiront.

Communes de France, revue mensuelle des élus socialistes et républicains est née en 1959.

Bulletins internes

Bulletin intérieur du Parti socialiste, mensuel, (1969-1971)

La Documentation socialiste, mensuel, 1969-1971.

Agence de presse de la Liberté (APL), bulletin hebdomadaire. Créée en 1945, cette « agence de presse » est animée par des socialistes. Son bulletin hebdomadaire contient divers articles d’actualité nationale et internationale, inédits ou parus dans la « grande » presse socialiste (Le Populaire notamment) qui peuvent être repris par les journaux qui y sont abonnés.

Divers

Socialisme et développement. Édité par l’Institut d’études et d’informations sur le tiers-monde, présidé par André Bidet, avec la participation de nombreux socialistes, un bulletin ronéoté sort depuis décembre 1968. Une revue bimensuelle parait à partir du n°4 octobre novembre 1970 jusqu’en 1972.

Le cercle Jean Jaurès publie depuis 1952 un « organe de liaison » l’Université Socialiste qui traite essentiellement des questions d’éducation. Il continue à paraître.

Clubs

Jeunesse An 2000 Culture et Loisirs, revue bimestrielle publiée par la fédération nationale des Clubs de loisirs Léo Lagrange, créé en 1958 continue à paraître.

Le CERES (Centre d’études, de recherches et d’éducation socialistes) créé en 1966 par Jean-Pierre Chevènement, Alain Gomez, Didier Motchane, Pierre Guidoni, fait paraître depuis 1967 de une à trois fois par an des Cahiers du Ceres, bulletin de formation théorique, accompagné de suppléments Bulletin mensuel du Ceres (4 numéros parus en 1969). À partir du 15 janvier 1970, il publie Volonté socialiste, un bulletin mensuel réservé aux militants socialistes.

Le CEDEP (Centre national d’études et de promotion), créé en 1966 et animée par Pierre Mauroy, publie une nouvelle série de son bulletin intitulé CEDEP : six numéros paraissent entre novembre 1969 et juin 1971.

Le courant Poperen se regroupe dans l’association (puis les clubs) d’Etudes, Recherches et Informations Socialistes (ERIS), organisme associé (OA) au PS. Il édite Synthèse flash dont la rédaction est assurée par Colette Audry et Jean Poperen.

Des socialistes opposés au rapprochement avec le Parti communiste (Michel Garnier, André Ferrat, André Chandernagor, Max Lejeune) éditent à partir de décembre 1969 Démocratie socialiste, un bulletin mensuel.

La Nation socialiste, mensuel créé et dirigé depuis 1957 par l’ancien communiste Auguste Lecœur, est alors sous-titré « Bulletin de liaisons socialistes. Socialisme et liberté ». Opposé au rapprochement avec le PS, il devient à la fin des années 60 un « Organe national de liaisons du parti de la démocratie socialiste». Il a dans ces années une parution épisodique.

Pour mémoire, l’office universitaire de recherche socialiste (OURS), créé en juin 1969 par Guy Mollet, fait paraître depuis cette date deux publications : un mensuel, L’OURS, et un supplément mensuel L’OURS cahier et revue.

Nous conservons également pour cette période quelques périodiques de fédérations socialistes : L’espoir du Pas-de-Calais, Le Réveil du Maine,

La presse du Parti socialiste

1971-2017

Les quotidiens

Le Bulletin Socialiste, organe central d’information du Parti socialiste, quotidien créé en mars 1970, parait jusqu’au n° 373, 24 décembre 1971.

Des « bulletins » quotidiens, la plupart du temps sous la forme d’un recto verso (format 21 x 29,7) parurent entre 1977 et 1980 :

La lettre de l’Unité, n°0 (octobre 1977) au n°379 (12 juillet 1979).

Riposte, le quotidien de poche du Parti socialiste, n°0 (septembre 1979) au n°173 (28 juin 1980).
Le seul véritable journal quotidien du Parti socialiste fut Combat socialiste qui parut du 25 février (n°1) au 10 juillet 1981 (n°96) durant la campagne présidentielle.

PS Aujourd’hui, parait sous la forme d’un recto verso du n°1 (8 mars 1982) au n° 631 (29 mars 1985).
À partir de cette date et jusqu’au milieu des années 1990, progrès technique oblige, pour l’information quotidienne, il fallait se brancher sur le minitel, 3614 code PS.

A signaler aussi ALLO PS, bulletin quotidien d’information du PS (1976-1979) qui reproduit les messages enregistrés diffusés quotidiennement sur le répondeur du Parti socialiste.

Les hebdomadaires

Au lendemain du congrès d’Épinay, le PS opte pour la création d’un hebdomadaire : ce sera L’Unité dont dont le le journaliste Claude Estier est le directeur du n°1 (29 janvier 1972) au n°672 (19 décembre 1986). D’abord sous-titré l’hebdomadaire des socialistes, il devient l’hebdomadaire du Parti socialiste à partir du n°75, septembre 1973. Ce fut le seul véritable « magazine » du PS, vendu pendant un temps en kiosque.

Il a été « remplacé », en janvier 1989, par Vendredi, sous-titré « l’hebdomadaire des socialistes », diffusé auprès des adhérents et sympathisants du PS. En juillet 1994 (n° 236), la parution de Vendredi est suspendue pour des raisons financières. Entre septembre et décembre 1994, 6 numéros et suppléments sont publiés à l’occasion du congrès de Liévin ; on y trouve les contributions, motions, votes du congrès. Le 8 mars 1995, Vendredi, pour la campagne des présidentielles, redevient hebdomadaire, jusqu’au n°300 (novembre 1996).

Il est remplacé en décembre 1996 par L’Hebdo des socialistes, qui publie désormais toutes les informations à l’intention des militants (textes des congrès, conventions et réunions nationales). Une version « papier » de cet hebdomadaire paraît jusqu’en 2010, et est envoyée aux militants et sympathisants. Depuis cette date, les numéros sont téléchargeables sur le site du PS et sa diffusion papier est plus restreinte. Des numéros spéciaux « papiers » sont édités et adressés aux militants à l’occasion des congrès, conventions, etc. pour diffuser les contributions, motions, et comptes rendus des réunions des instances de direction du PS. Documents également en accès sur le site du PS.

Un bulletin de presse hebdomadaire du Parti socialiste, PS Info, parait de juin 1975 à juillet 1977. Il est adressé à la presse, faisant le point de l’actualité et fournissait le calendrier des réunions organisées par le PS.

L’information à « usage interne » à destination des cadres du PS est publiée, entre janvier 1994 et juin 1995, dans La lettre de Vendredi. Cette « lettre » fait suite à PS Info qui a lui même succédé à Le Poing et la Rose/Spécial Responsables (nouvelle série hebdomadaire n°1 (1979) au n°194 (1984). Le titre PS Info paraît du n°195 (1984) au n°557 (11 décembre 1993). L’information « interne » se trouve jusqu’en 1993 dans le mensuel Le Poing et la Rose (cf. supra).

Les mensuels

Le Poing et la Rose, destiné à tous les militants du Parti socialiste, est créé en 1972. Mensuel jusqu’en 1980, publiant des suppléments thématiques (spécial Europe, rapports PS-PC…) il ne parait plus, de 1981 à 1993, qu’à la veille des congrès et conventions ou lors d’événements particuliers. La collection, numérisée par la Fondation Jean-Jaurès, est consultable sur son site.

C’est dans Le Poing et la Rose qu’ont été publiés depuis 1972 les contributions, motions, rapports statutaires en vue des congrès ainsi que les décisions et votes intervenus. A partir de 1993, les textes des contributions au congrès de Bordeaux ont été publiés dans des suppléments Poings et la Rose à l’hebdomadaire Vendredi…, puis dans des n° de Vendredi et aujourd’hui dans des n° spéciaux de l’Hebdo des socialistes.

Pour les années 1971-1972, il faut se reporter à La Documentation Socialiste (un numéro, spécial référendum), au Bulletin Intérieur, mensuel, n°1 (juin 1971) à 6 (mars 1972), au Bulletin Socialiste, (7 numéros, janvier-juin 1972).

Combat Socialiste, mensuel du Parti socialiste, n°1 (novembre 1971) au n°73 (juillet 1979) puis nouvelle série du n°1 (octobre 1979) au n°10 (septembre 1980). Devient ensuite quotidien (cf supra)

Terre et Travail, mensuel agricole du Parti socialiste est publié entre 1974 et 1986.

Les revues

Les revues « théoriques » :

Après le congrès d’Épinay la Revue Socialiste disparaît pendant un an et demi. En 1973, sous la direction de Pierre Joxe, responsable du secteur formation, 4 numéros sont publiés (n°228 à 232).

La Nouvelle Revue Socialiste. Mensuelle puis bimestrielle, elle cesse de paraître en 1986 avec le n°78. Une nouvelle série paraît de 1987 à juin 1992 (17 numéros). Fin 1992, la NRS disparaît.

Vendredi-idées, trimestriel, est paru du 4e trimestre 1992 à fin 1993 (4 numéros). En janvier 1994, il a été décidé d’insérer 4 pages « Vendredi-idées » dans l’hebdomadaire Vendredi.

La Revue socialiste a plus ou moins succédé à la NRS en mai 1999 (n°1). C’est une revue trimestrielle dont le n°61 est sorti en février 2017. Les dernier numéros sont consultables sur le site de la revue.

Les revues thématiques

Ecole et Socialisme, revue trimestrielle. Le premier numéro est paru en 1973; puis redémarrage en 1975 jusqu’en 1993.

Dialogues, Pour la culture et la communication, trimestrielle, depuis le n°1 (1985) au n°19 (1991).

Socialisme et Economie, revue trimestrielle, 3 numéros en 1980-1981.

La presse des élus et des groupes parlementaires

Communes de France puis Communes et Régions de France, revue mensuelle éditée par la société d’Etudes et de documentation municipale, puis revue de la Fédération nationale des élus socialistes et républicains, FNESR), est née en 1959. Elle est la seule revue à avoir survécu à tous les changements dans le Parti socialiste. Sous le titre Communes, elle paraît à partir de 2010 sous la forme d’une revue trimestrielle jusqu’en 2016.

Conseils généraux de France, bulletin d’information et de liaison, édité par la FNESR, parution irrégulière depuis 1980 jusqu’en 1989.

Note d’information aux élus socialistes, devient la lettre de Communes de France, (1980-1991).

Groupe Socialiste au Sénat, Information, publication annuelle (1975-1985).

La Tribune du Groupe Socialiste du Sénat, mensuel, 1985-1988.

Groupe Socialiste du Sénat, bulletin hebdomadaire 1989 (en cours).

Bulletin du groupe socialiste à l’Assemblée Nationale, hebdomadaire (parait pendant les sessions parlementaires), depuis 1971 (en cours). La série 1981-1993 a été numérisée par la FJJ.

L’Europe des socialistes, groupe socialiste au Parlement européen, Bruxelles, mensuel, 1986-1989.

Aujourd’hui l’Europe, le journal de la délégation française, groupe socialiste au Parlement européen, mensuel, 1990-1994.

Agenda, groupe socialiste au Parlement européen, Union des PS de la CEE, mensuel, 1990-1994.

Les bulletins éphémères

En fonction de l’actualité électorale, le PS crée aussi des périodiques éphémères :

– Présidentielle 1974 : Campagne flash, hebdomadaire : bulletin de liaison avec les responsables du Parti, n°1 (avril) au n°9 (16 mai, dernier numéro avant le second tour).

Quotidien campagne : bulletin édité à l’occasion du second tour de l’élection présidentielle, n°1 (10 mai) au n°7 (16 mai)

Informations quotidiennes : bulletin de presse de la campagne de François Mitterrand, n°1 (16 avril) au n°27 (15 mai)

– Législatives 1978 : La lettre au candidat, supplément à la lettre de l’unité, n°1 (janvier) à 14 (février)

– Présidentielle 1981 : Lettre à la presse, bulletin d’information de la campagne de François Mitterrand, n°1 (février) au 35 (25 avril)

– Municipales 1983 : La Lettre du Poing et la Rose, spécial municipales, n°1 (14 janvier) au 10 (26 mars)

– Présidentielle 1988 : La lettre du PS, n°0 (décembre 1987) au n°19 (12 mai 1988)

Les bulletins internes thématiques

(des secrétariats nationaux du PS et des organismes associées

Actuellement, le MJS (Mouvement des jeunes socialistes), les GSE (Groupes socialistes d’entreprises), la Fondation Jean Jaurès, le Centre de Formation Condorcet, et certains organismes de réflexion, sont des organismes associés dont les liens avec le PS sont définis par les statuts. [La presse de ces organismes a été signalée par OA. ]

Agriculture

La lettre de la Commission nationale agricole (CNA), mensuelle, depuis 1984 en cours (sur l’agriculture, voir également Terre et Travail, op. cit).

Culture et média

– Culture et média, Courrier du secrétariat national du PS, épisodique, depuis 1996.

Economie et études

Lettre mensuelle de conjoncture de la commission économique du PS, 1979-1980.

Post-scriptum, le bulletin du secrétariat national aux études du Parti socialiste, 1985.

– Le groupe des Experts a publié un bulletin intitulé Groupe des Experts. Ces bulletins ont édité essentiellement des études économiques « n’engageant pas le Parti », mais proposées à la réflexion. 30 numéros sont parus entre 1972 et 1980, une quinzaine de bulletins non numérotés, entre 1981 et 1983.

À partir de 1993, parait épisodiquement La lettre du groupe des experts.

– l’ISER, Institut Socialiste d’Etudes et de Recherches, a été créé en 1973 comme une association loi 1901. Il a organisé de nombreux colloques dont les comptes rendus ont donné lieu à des publications dans la NRS, la Revue Politique et Parlementaire ou sont sortis sous forme de livre. L’Institut a publié depuis 1984, irrégulièrement le Bulletin de l’ISER, devenu Espaces Démocratiques en 1990. L’ISER a disparu en 1992.

Entreprises, Affaires sociales et problèmes de société

Actualités sociales, secrétariat national aux affaires sociales, parution irrégulière, 1974-1976.

– Socialisme et Entreprise, OA, publie un mensuel Socialisme et entreprise en 1976-1977.

Combat socialiste immigrés, puis le Poing et la Rose immigrés, parait en 1978-1979.

Note, travail, emploi, information, bulletin mensuel édité par la délégation nationale à l’emploi, 1978-1987

Les dossiers de Combat socialiste, parution irrégulière, 1979-1983.

Combat socialiste, la bataille socialiste se gagnera dans les entreprises, 1984-1985.

Le Poing et la Rose, supplément entreprises, 1975.

Combat EGF Socialiste organe de liaison des électriciens et gaziers socialistes, parution irrégulière, 1977-1990 puis EDF-GDF Info PS. La lettre des électriciens et gaziers socialistes, en cours.

Entreprises Info PS. La lettre du secrétariat national aux entreprises et aux problèmes de sociétés, 1989-1992 devient Entreprises et Emploi en juillet 1992.

Délégation nationale aux cadres, 1985

Consommation-infos, bulletin d’information du secrétariat National à la consommation, mensuel, 1988-1990.

Formation

Lettre du secrétariat national à la Formation, 1984.

Formation, Secrétariat national à la Formation, 1990-1991.

La lettre du Centre Condorcet, 199, OA.

Fédérations et militants

Synthèse Information, secrétariat national aux fédérations, 1974-1975.

Points forts, information des militants, Secrétariat National à l’information des militants. 1982.

Education

– Le cercle Jean Jaurès a publié à partir de 1952 un « organe de liaison » l’ Université Socialiste qui traitait essentiellement des questions d’éducation. [le dernier numéro que nous ayons est le 169 (décembre 1981)] OA.

– Démocratie et Université, OA, association animée par Stelio Farandjis, publie Débat (1972-1976).

Bulletin de la délégation à l’éducation nationale,

(voir également Ecole et Socialisme op. cit)

Jeunesse

L’ Insurgé, organe de combat du mouvement de la jeunesse socialiste, 1971-1977, OA.

Parti socialiste, secrétariat national à la Jeunesse, 1980-1981.

La Lettre du Secrétariat National à la jeunesse, 1991.

(La plupart des courants ont « leurs » jeunes : se rapporter donc aux rubriques concernées. Les fédérations ou des sections ont parfois aussi des bulletins : nous conservons Courrier JS 93 (1971-1973), l’ Epine, M.J.S. Bondy (1986-1987), Moi j’Ose, journal du M.J.S. de Charleville-Mézière (1986-1987)…)

Le MJS a conquis son autonomie vis-à-vis du PS. Il a publié à partie de 1995 un bulletin mensuel l’Age de Faire et à partir de 1998, un magazine trimestriel, le temps des conquêtes.

Cadre de vie et environnement

La lettre de l’urbanisme et de l’environnement, secrétariat national n°1 (1988) à 10 (1990).

Flash écologie, la lettre du secrétariat national, 1992.

International

Nouvelles internationales, secrétariat national aux relations internationales,. Depuis juin 1990, hebdomadaire puis mensuel (en cours).

Action humanitaire

– Solidarités Internationales, association créé en 1977, OA, publie Echo de la solidarité (2 numéros en 1986).

Solidaires, bulletin d’information du secrétariat national adjoint chargé de l’action humanitaire, bimensuel, 1990-1993.

Dom-Tom

PS INFO DOM TOM;, collectif de la commission ressortissants DOM, bimestriel, 1991-1992.

La Fondation Jean Jaurès

Fondation reconnue d’utilité publique depuis 1992, la Fondation Jean Jaurès publie depuis novembre 1995, Les notes de la Fondation Jean Jaurès, (3 ou 4 n° par an) et la lettre de la Fondation Jean Jaurès, mensuelle (octobre 1996.

La presse fédérale et de section

Nous ne conservons pas – malheureusement – l’ensemble de la presse fédérale. Malgré des relances régulières nous n’arrivons pas à faire de l’OURS le destinataire d’un dépôt légal « socialiste ».

Nous ne signalons donc dans cette liste que les titres pour lesquels nous avons une collection relativement complète :

Le Rappel du Morbihan, L’ Espoir de la Corrèze, le Militant de Paris, Militant 13°, L’Espoir (Pas-de-Calais), Le Réveil de l’Yonne, Le Réveil Ardennais, Nord Demain, Le Breton socialiste, Cap Finistère, Le Populaire Girondin

La presse des « courants »

Nous l’avons classée ici dans l’ordre des motions déposées au congrès de Rennes (1991). Nous intégrons également la presse des clubs qui sont proches – voire même des émanations – de ces courants.

motion n°1 (Mauroy, Jospin…)

Idées-Forces, mensuel, septembre 1990-juillet 1992.

Info-hebdo du courant 1 n°0, juillet 1990-avril 1992.

« sous-courant »

– Priorités aujourd’hui (Mermaz), 1990-1993.

motion n°2 (Jean Poperen)

Synthèse Flash, bimensuel, paraît depuis 1970. Sous titré « note d’actualité de l’association (puis des clubs) d’Etudes, Recherches, et Informations Socialistes (ERIS) », la rédaction fut assurée par Jean Poperen et Colette Audry. Après la mort de Jean Poperen, Marie-Thérèse Mutin assure la direction de Synthèse flash jusqu’en 1999.

Le club l’Eris a longtemps été un organisme associé. Il publiait les Cahiers de l’ERIS, parution irrégulière, n°1 (1973) à 35 (1981).

– Entre 1991 et 1996, Jean Poperen est rédacteur en chef d’une revue trimestrielle, Vu de gauche dont plusieurs formules se succéderont.

motion n°3 (Michel Rocard)

FAIRE, mensuel pour le socialisme et l’autogestion, du n°1 (octobre 1975) au n°74-75 (1981)

Intervention (fait « plus ou moins » suite à Faire), directeur Jacques Julliard, parution irrégulière du n°1 (novembre-décembre 1982) au n°15 (1986).

Convaincre, lettre d’information de Michel Rocard, n°1, février 1986 (en cours), mensuel, sous titré depuis le n°38, mai 1988 : « lettre d’information des clubs « Convaincre » ».

Les Cahiers Convaincre parution irrégulière, n°1 (1990) Ecologie et Socialisme, n°2 (1991) La Ville.

Pantagruel, le journal des clubs Forum, 1991.

Depuis 1997, des proches de Michel Rocard s’expriment, également, dans la Lettre (hebdomadaire) de l’association Action pour le renouveau socialiste.

motion n°4 (Julien Dray, Jean-Luc Mélenchon)

– Données et Arguments est un hebdomadaire de l’Essonne, depuis le n°1 (avril 1979). Au départ « Courrier de liaison des élus à la CEF (Essonne) », courant A, il devient en 1982, bulletin d’analyses et de synthèse socialiste (directeur : Jean-Luc Mélenchon). Après la défaire du PS aux législatives de 1986, D &A devient A Gauche, Données et Arguments.

– Questions socialistes. Du n°1 (novembre 1984) au numéro 11 (décembre 1985). Après le rapprochement avec la rédaction de Données et Arguments, une nouvelle série Questions Socialistes, mensuelle, parait à partir de janvier 1985. QS devient le « mensuel de la Nouvelle école socialiste », NES, tendance du PS animée par Julien Dray et Jean-Luc Mélenchon, en août 1988 jusqu’en mars 1991 (n°43).

Jean-Luc Mélenchon publie un bulletin irrégulier intitulé Politique A Gauche, dans lequel il fait le compte rendu de son activité de sénateur.

La revue de Gérard Filoche, Démocratie et socialisme, exprime également des positions de la Gauche socialiste. C’est, en 2017, une des seules revues de courant à paraître régulièrement.

motion n°5 (Laurent Fabius)

« Espaces 89 » et « Solidarités Modernes » sont les clubs animés par les proches de Laurent Fabius. Avant son élection comme premier secrétaire il animait le courant Egalité.

Le bulletin Espaces quatre vingt neuf, lettre mensuelle d’Espaces 89 parait du n°1 (1984) au n°24 (1990) ; Solidarité Moderne du n°1(1986) au n°23 (1989).

– Egalité, lettre mensuelle d’information, 1990-1991.

– Les Cahiers Egalité, 1990-1991.Cahiers thématiques.

Laurent Fabius, devenu Premier secrétaire du Parti socialiste (janvier 1992), a cessé de faire paraître ces publications.

motion n°6 (Marie-Noëlle Lienemann)

En 1983, Patrick Finel, Marie-Noëlle Lienemann, Patrick Sauvaget, rocardiens, après le congrès Bourg-en-Bresse, créent un club, AGIRS (A gauche pour l’initiative, la responsabilité et la solidarité). Le 26 novembre 1983, paraît le n°0 de Informations et débats, bimensuel. Après le congrès de Toulouse, le bulletin d’AGIRS devient Idées pour l’Autogestion (n°42, 15 octobre 1985).

En 1985 avec Jacques Salvator, ils créent l’association le PARI, Pour l’Autogestion : Recherches et Initiatives, qui publie un bimestriel du même nom. La publication est suspendue en 1988.

En 1990, M.N. Lienemann lance un club « SESAME » qui publie un mensuel Sésame, les clés du futur (1990-1991).

Deux numéros d’une revue trimestriel AGIR paraissent en 1993 et 1994.

Depuis 1993, Marie-Noëlle Lienemann a rejoint la gauche socialiste.

motion n°7 (Jean-Pierre Chevènement). Du CERES à Socialisme et République

Volonté Socialiste, bulletin du CERES, parait de 1969 à 1986. Sortant irrégulièrement entre 1969 et 1975, VS devient bimensuel à partir de Janvier 1976 et inaugure une nouvelle série, sous-titrée « Réservé aux militants du PS » du n°1 (17 janvier 1976) au n°98 (1981).

En mars 1981, VS change de formule et devient mensuel, puis bimensuel, 56 numéros paraissant entre 1981 et 1986.

Le CERES a publié également :

les cahiers du CERES, Paris, « cahiers » thématiques abordant les questions doctrinales, 10 numéros parus entre 1967 et 1972.

Le crayon entre les dents, publication des jeunes du CERES : 1975-1976.

Cahiers socialistes, mensuels, thématiques, dirigés par Gilles Martinet, 1947-1976.

Frontière, les cahiers du CERES, Socialisme aujourd’hui, mensuel, n°1 (décembre 1972) au n°24 (1975). Devient Repères, les cahiers du CERES

(poursuit la numérotation de Frontières, du n°25 (1975) à 67 (1979).

NON ! Repère pour le Socialisme, bimestriel parait du n°1 (mai-juin 1980) au n°16 (1982).

EN JEU, « pour la République et le Socialisme« , mensuel, n°1 (avril 1983) à 26 (déc. 1985 – janvier 1986).

Proches du CERES, en Languedoc-Roussillon, des militants éditent Débat et Socialisme, revue d’expression socialiste régionale, bimestrielle, 1975-1980.

Dans le n°56 (25 avril 1986) de Volonté socialiste, Didier Motchane annonce que le CERES a décidé de laisser la place à « Socialisme et République ». Socialisme et République, mensuel de liaison et d’information, parait d’avril 1986 jusqu’au n°51 décembre 1991. Il est remplacé en février 1992 par Actualités pour la Refondation, mensuel de « Socialisme et République » qui poursuit la même numérotation. Avec la création en août 1992 du Mouvement des citoyens, le bulletin prend pour titre Citoyens actualités (et poursuit la numérotation de Actualité pour… En décembre 1993, le congrès constitutif du “Mouvement des Citoyens” consacre la rupture de Jean-Pierre Chevènement avec le Parti socialiste.

A signaler : En 1986, l’autodissolution du CERES provoque le départ de certains militants qui fondent le CORIAS (Convergences, Recherches, Initiatives pour une Alternative Socialiste). Ils publient un bulletin mensuel Jalons, (6 numéros entre 1986 et 1987), avant de se rapprocher du courant de Jean Poperen.

A noter également, les publications suivantes :

Jeune et Citoyen, Bulletin mensuel de Socialisme et République jeune 1989-1990.

Citoyen entreprise, 1988-1989.

Il existe sans doute des bulletins fédéraux mais nous ne les avons pas tous recensé. Signalons Socialisme et République, Paris;, numéro de décembre 1984, qui devient Débats socialistes, journal de Socialisme et République, Paris.

Depuis 1985, à coté du courant, Jean-Pierre Chevènement anime un club « République moderne » qui publie :

La lettre de la République Moderne, mensuelle, depuis le n°1, mai 1986 (en cours);

République moderne, revue trimestrielle, 3 numéros de l’été 1985 à l’hiver 1985-1986.

A mi-chemin (?) entre le club et le courant se situent le publications suivantes :

République, revue trimestrielle de débat intellectuel et politique, numéro hors série spécial Europe été 1987, parait du n°1 (1° trimestre 1988) au n°11 printemps 1991.

Socialisme du futur, revue de débat politique, trimestrielle, n°1 (1990). Les 2 premiers numéros sont des suppléments à République, le n°3 est édité par le PS [1991, dernier numéro paru].

Georges Sarre, militant du CERES, a créé à Paris en 1985 le Club « Maintenant et Demain » qui publie une lettre mensuelle du même nom, Maintenant et Demain. (53 numéros jusqu’en 1990).

En 1989, il fonde un club  » Rassembler à gauche, en France et en Europe », qui édite une « feuille » épisodique du même nom.

Publications socialistes diverses

Nous avons écarté de cette liste les publications de responsables politiques à caractère trop épisodique, comme la lettre de votre Député X…: signalons toutefois Gouverner Demain, lettre de Gérard Fuchs, député de Paris, conseiller général d’Ile-de-France(1986-1987), La lettre de Pierre Mauroy (1987-1988), Point de Vue, de Marcel Debarge (1987-1988), Réseaux, de Louis Mexandeau (1986-1988), les bulletins annuels de Michel Dreyfus-Schmitt, Jean-Luc Mélenchon….

Les clubs socialistes et socialisants

Les conventions pour l’Armée Nouvelle

« Les conventions pour l’Armée Nouvelle » ont été créées par Charles Hernu, Jean-Pierre Chevènement et Robert Pontillon en 1974.

Armée Nouvelle, Paix et Sécurité, revue des Conventions pour l’armée nouvelle, trimestrielle du n°1 (1974) au n°19 (1989)

La lettre des conventions pour l’Armée Nouvelle; , du n°1 (1987) à n°6 (1989)

En 1986, Charles Hernu fonde le Groupement d’Etude et de réflexion militaires et stratégiques (GERMES) qui publiera la Lettre du GERMES (4 numéros en 1986).

Rencontres communistes hebdo

– R.C.H. , rencontres communistes hebdo, depuis le n°1 (mai 1981).

Fondé par Henri Fizbin, à l’époque où il était encore membre du PCF, RCH a suivi l’évolution de son fondateur.

En avril 1989, les membres de RCH adhérent au PS et l’hebdo devient celui « des socialistes de culture communiste ». H. Fizbin est décédé en avril 1990 mais RCH continue. En novembre 1990 RCH devient La lettre de RCH, bimensuelle ; sa parution s’arrête en 1994.

Convergence Socialiste

Ce club animé par Jean-Christophe Cambadélis publie un bulletin : La lettre Hebdo, jusqu’en 1992.

J-C Cambadélis anime également le “Manifeste contre le front national’ qui publie à partir du 21 février 1991 un bulletin hebdomadaire du même nom (jusqu’au n° 49, 2 juillet 1993). Ce bulletin devient Le Manifeste en 1994 (de mensuel, il passe à bimensuel en février 1995).

La Mémoire Courte : cette association fondée en 1984 par Janine Tillard publie un bulletin mensuel du même nom. En septembre 1991, le bulletin devient hebdomadaire et prend pour sous-titre : « Le point sur les i » puis « Parlez-moi d’Europe », en 1996. En août 1997, le bulletin est sous-titré « la mémoire courte, en France et en Europe ; sa parution cesse en janvier 1998.

Grain de Sel, rencontres : créée en 1985 « pour une vie quotidienne meilleure » ; l’égalité entre les hommes et les femmes, l’association publie Grain de Sel, rencontres, bulletin bimestriel, jusqu’en 1992.

Droits socialistes de l’homme : fondé en 1978 par Pierre Bercis, DSH publie une revue intitulée Arc en Ciel. L’association s’intitule depuis 1989 Nouveaux droits de l’Homme.

Centre Galilée : fondé en 1991, le centre Galilée, centre de recherche et d’information, est présidé par René Passet. Il organise des réunions régulière et publie la lettre de Galilée et les cahiers de Galilée, jusqu’en 1993.

Démocratie 2000, club fondé en 1985 par Jean-Yves Le Drian et des « transcourants », organise des colloques et publie irrégulièrement une Lettre Ouverte. Depuis l’été 1992, Démocratie 2000 s’est transformé en club “Témoin”, association proche de Jacques Delors. Une revue Témoin parait depuis 1993.

Espace socialiste : lancé par Michel Charzat, ce club sort un bulletin épisodique éponyme.

ARES, Association de recherche et d’études sociales, fondée en 1990 par Pascal Joseph, publie un bulletin Lieux Communs et depuis avril 1995, une revue Palais Royal, jusqu’en 1996.

Presse diverse des clubs et courants plus anciens

– La Bataille Socialiste, directeur politique Claude Fuzier, parait de 1972 à 1974 (8 numéros).

En 1975 une partie de « la Bataille Socialiste » fonde le « Clarus » (Centre de liaison et d’action révolution, unité, socialisme) qui publie la Lettre du Clarus, 1975-1977. 16 numéros d’un bulletin Clarus Paris, sort entre 1976 et 1977 ainsi que 3 éditions de province, Clarus Ile de France, Clarus Flandre Artois Picardie, Clarus 84.

– « La relève socialiste », club fondé en 1967 par Roland Dumas, à l’époque affilié à la CIR, est relancé en 1973. Il fait paraître l’ Avenir Socialiste, revue du club jusqu’en 1974.

Alternative socialiste et l’ Alternative Socialiste mensuel, rédigés par Loik Prigent et Claude Jeantet, parait en 1976-1977

Pour l’Union, bulletin pour des socialistes, publié à Lyon, parait de 1976 à 1977. Cette revue est animée par des socialistes du courant majoritaire de l’époque.

Action Socialiste hebdo, hebdomadaire du courant B (Pierre Mauroy), parait du n°0 (mai 1979) au n°73( août 1981). Trois numéros d’un mensuel intitulé Action socialiste sortiront en 1979, et deux numéros Les cahiers d’Action socialiste en 1979 et 1980.

Socialisme et autogestion, bulletin de l’association du même nom, créée en 1979, annonce dans son n°1, qu’elle demande au PS le statut de groupe associé. Parution irrégulière (15 numéros parus jusqu’en 1988 : parution suspendue?)

Gauche, revue bimestrielle dirigée par Patrick Debono et Elisabeth Azoulay, publie 9 numéros entre juin 1984 et 1986.

La lettre de la gauche, publication bimensuelle dirigée par Michèle Perrin, parait d’octobre 1984 (n°1) à juillet 1985 (n°19).

– Renouveau Socialiste, créé par André Laignel en 1985 sort son premier bimestriel Renouveau Socialiste, en mai-juin 1985 (dernier n° reçu : 16, juin-juillet 1989).