Vient de paraître : Gilles Vergnon, Un enfant est lynché. L’affaire Gignoux, 1937.

Gilles Vergnon, historien, collaborateur régulier de L’OURS vient de publier un nouveau livre. Un fait divers à Lyon en 1937… à dimension très politique. « Le 24 avril 1937, dans le quartier de la Croix-Rousse à Lyon, un enfant de huit ans, Paul Gignoux, meurt sous les pierres d’autres enfants. Rapidement, la presse et l’instruction judiciaire révèlent la dimension politique de l’affaire : l’enfant, fils d’un membre du Parti social français, aurait été agressé aux cris de « La fille ! », « Cagot », « fasciste », « Croix-de-Feu ».

Évoquée au Conseil municipal de Lyon, à la Chambre des députés et au Sénat, l’affaire fait l’objet d’une couverture de presse exceptionnelle. Sur la défensive, la presse favorable au Front populaire tente, non sans difficultés, de la renvoyer à son statut de fait divers. D’autres violences à caractère politique, visant des enfants ou des adolescents, sont peu après explicitement comparées à la mort du jeune lyonnais, mettant au jour les tensions de l’époque.
À travers l’arrière-fond politique, culturel, et social de la mort de l’enfant sont interrogées la violence politique et la « brutalisation » de la société française dans les années 1930, alors que la guerre civile apparaît comme un possible.» (présentation de l’éditeur)

Gilles Vergnon, maître de conférences habilité en histoire contem­ poraine à Sciences­Po Lyon, est déjà l’auteur de L’Antifascisme en France. De Mussolini à Le Pen (PUR, 2009), Résistance dans le Vercors. Histoire et lieux de mémoire (Glénat, 2012) et, avec Yves Santamaria, Le Syndrome de 1940. Un trou noir mémoriel ? (Riveneuve, 2015).