mercredi 5 octobre 2022
Home Actualité Un théâtre de résistance, par Sylvain Boulouque

Un théâtre de résistance, par Sylvain Boulouque

Ce thème particulièrement original est remarquablement traité dans le numéro de la revue EXILS ET MIGRATIONS IBÉRIQUES AU XXE ET XXIE SIÈCLE. En effet, le théâtre dans la France occupée et après a été une des formes de l’opposition au régime franquiste. En une vingtaine de contributions, les auteurs viennent souligner comment les Groupements de travailleurs étrangers ont réussi à diffuser un discours et des pratiques de résistance aux fascismes.

À propos de : « THÉÂTRE ET RÉSISTANCE DES RÉPUBLICAINS ESPAGNOLS EXILÉS », dans Exils et migrations Ibériques au XXe et XXIe siècle, Riveneuve, 2022, 444 p, 28 €

Deux militants sont à l’origine de cette forme d’organisation clandestine : Julian Antonio Raminez – un mitant du PCE – et Adélita del Campo – une infirmière – qui sous couvert de détente ont animéede véritables réseaux de Résistance.
Les études envisagent à la fois la dimension locale dans les camps de prisonniers du Limousin, du Lot-et-Garonne et de Dordogne, et comme structure culturelle de contre information, mais aussi comme moyen d’organiser des formes de résistance armée à l’occupant.  Élargissant le champ des pratiques théâtrales, les auteurs apportent également des analyses sur les autres formes de résistance artistiques avec, par exemple, l’analyse des dessins de Josep Bartoli, dont les œuvres ont été transmises par son neveu. Enfin, le numéro comporte des éléments de réflexion importants sur le traitement des archives familiales et la relation complexe que les familles peuvent entretenir avec les chercheurs et archivistes, entre la constitution des fonds par les témoins et leur traitement par les historiens.

Sylvain Boulouque

RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments