samedi 3 décembre 2022
Home Actualité Les Juifs et la France selon Samuels, par Sylvain Boulouque

Les Juifs et la France selon Samuels, par Sylvain Boulouque

A propos de Maurice Samuels, Le droit à la différence. L’universalisme français et les juifs, La Découverte, 2022, 300 p, 22 €

Maurice Samuels, chercheur à l’université de Yale, spécialiste de la littérature et de la culture française et juive du XIXe siècle, se propose de relire l’universalisme propre à la République au prisme du regard porté sur les Juifs.
L’idée centrale repose sur la volonté de déconstruire cette vision de l’universalisme républicain en montrant qu’il a toujours accordé une place particulière aux Juifs en France et à leurs « différences ». Refusant les discours culturalistes qui considèrent que la France interdit aux minorités d’exprimer leurs différences, l’auteur rejette également les universalistes qui voient dans le creuset français un modèle intégrateur unique et uniforme. Il remonte à la Révolution pour rappeler que la France a initialement accepté les Juifs comme une minorité avec ses particularités. En 1789, comme dans la période qui va de 1830 à 1848, la culture juive est considérée comme un apport, Maurice Samuels en prenant comme témoignage la célébration de la fête juive de Pourim à la Comédie française par l’actrice Rachel Félix en février 1839 ou, plus tard, en 1870, le décret Crémieux, symboles de cette intégration des différences. Inversement, analysant Pour les Juifs et Vérité d’Emile Zola, il estime que l’universalisme est dans une partie de la gauche dreyfusarde le symbole d’un assimilationnisme, qui se retrouve chez Jean-Paul Sartre alors que Jean Renoir dans La Grande illusion propose le modèle inverse.

Les exemples avancés sont contestables : pourquoi avoir choisi Sartre plutôt que Camus ou Zola plutôt que Péguy ? De même, il n’est pas sûr que vouloir utiliser l’histoire des Juifs de France pour la confronter aux difficultés contemporaines soit le meilleur moyen pour faire comprendre le droit à la différence dans le creuset universaliste.  Les choix de Maurice Samuels laissent perplexe quand, dans le même temps, il néglige des pans entiers de l’histoire de France comme, par exemple, les lois scolaires de 1881 à 1886.

Sylvain Boulouque

RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments