mardi 23 avril 2024
AccueilActualitéEspions de tous les pays... par Sylvain Boulouque

Espions de tous les pays… par Sylvain Boulouque

L’espionnage demeure une des valeurs sûres de l’édition. Deux ouvrages nous en apportent un nouvel éclairage. A propos de Joel Richard Paul, Espions en Révolution, Perrin, 2022, 382p, 23,90€ et Stéphanie Duncan, Espions, une histoire vraie, Tallandier, 2022, 192p, 26€

D’abord, le travail de recherches de Joel Richard Paul plonge le lecteur dans les archives franco-américaines pour réviser quelque peu les mythes fondateurs de cette nation. En effet, loin de l’image d’Épinal d’un Benjamin Franklin qui aurait négocié auprès de la France l’aide de cette dernière aux Insurgents, ce sont en fait Beaumarchais, le Chevalier d’Éon et l’américain Silas Deane, un futur diplomate, qui sont au centre du ballet qui leur permet d’acquérir des armes et le soutien militaire de la France. Sans en fait révolutionner l’histoire, la lecture de ces éléments laisse un sourire amusé.

L’année dernière a été produit une grande série d’émissions radiophoniques, animées par l’historienne et journaliste Stéphanie Duncan, consacrées aux espions qui ont fait le XXe siècle. Dans de brèves et très efficaces synthèses, elle en dresse des portraits à la fois synthétiques et percutants. Il ne s’agit pas seulement de tranches de vie, elle propose une véritable réflexion sur l’espionnage avec une typologie plutôt efficace. Elle distingue les “maîtres-espions” comme Allen Dulles, le pionnier de la CIA, ou Markus Wolf, le génie de la Stasi, les “agents doubles” où l’on retrouve Kim Philby l’anglais qui travaillait pour les Soviétiques et les Soviétiques œuvrant pour le monde libre, tel Oleg Gordievsky. Suivent les “agents d’actions” comme Alexandre Orlov, l’assassin des rues de Barcelone pendant la guerre civile ou Dominique Prieur l’agent de la DGSE qui fit couler le Rainbow Warrior. Elle tire les portraits d'”infiltrés” et “autres agents dormants”. Et, enfin, elle s’intéresse à ceux qui ont choisi d’être espions par idéologie comme les époux Rosenberg.

Une galerie de portraits passionnants, à défaut de croiser des personnages sympathiques.

Sylvain Boulouque

RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments