Tous les articles par Frédéric Cépède

Archives : 61 APO 1 à 11 : Fonds Jean Longuet et Robert Jean-Longuet

Jean Longuet1 (1876-1938), petit-fils de Karl Marx (son père Charles Longuet avait épousé Jenny Marx), avocat et journaliste, dirigeant socialiste, spécialiste des questions internationales, fondateur et premier directeur du Populaire fut député et maire de Châtenay-Malabry. Il fut également l’animateur de la Nouvelle revue socialiste et avec son fils, Robert-Jean Longuet (1901-1987), avocat et journaliste, de la revue Maghreb. Continuer la lecture de Archives : 61 APO 1 à 11 : Fonds Jean Longuet et Robert Jean-Longuet

Archives : 107 APO 1 à 33 : fonds Pierre Bussac

Pierre Bussac (21 novembre 1921- 21 février 2011), résistant, militant socialiste et européen depuis la fin de la guerre, a joué un rôle discret mais très important dans la vie politique à Angoulême et en Charente. Proche de Pierre Mauroy et de Robert Pontillon, il rejoint dans les années 1960 la Société générale de Presse fondée par Georges Bérard-Quélin. Continuer la lecture de Archives : 107 APO 1 à 33 : fonds Pierre Bussac

Le nom du Parti socialiste : dire ce que l’on est (1905-1971)

Le premier signe d’identité d’un parti politique, c’est son titre. Il ne doit souffrir d’aucune ambiguïté et fixer clairement l’objet, les buts poursuivis, et le positionner par rapport aux autres partis. Nous proposons ici un retour sur l’origine du nom du Parti socialiste SFIO et sur les débats, récurrents en période de crise, autour d’un changement de nom. Continuer la lecture de Le nom du Parti socialiste : dire ce que l’on est (1905-1971)

Sommaire de L’OURS 470, juillet-août 2017

Un numéro d’été bien chargé en lectures roboratives, et en suggestions. Des coups de gueule, des irritations, des satisfactions, des découvertes, des paradoxes, des soldats, des confirmations, des interrogations, des idées pour les vacances, pour la rentrée…  plein des choses à découvrir dans le sommaire ci-dessous. En lecture, notre page culture
Bel été à nos lecteurs.
Continuer la lecture de Sommaire de L’OURS 470, juillet-août 2017

Débanaliser les extrêmes, par GILLES VERGNON

Cet ouvrage collectif dirigé par deux enseignants à l’université du Havre est issu d’une journée d’études organisée en 2012 dans cette même université. Son fil conducteur est d’interroger, à partir de trois pays (France, Grande-Bretagne et Suisse) et à des époques différentes (années 1930 et 1960 en France, fin du XXe siècle et début du nouveau siècle pour les trois pays), la notion de « banalisation » des « extrêmes droites ».
Continuer la lecture de Débanaliser les extrêmes, par GILLES VERGNON

Le Front populaire, débats et rencontres

Dans la prolongation de l’exposition « 1936 nouvelles images, nouveaux regards sur le Front populaire » plusieurs rencontres débats se tiendront au Musée de l’Histoire (Montreuil). Samedi 15 octobre 2016, de 14 h à 17 h : « Front populaire et question coloniale » avec les historiens Daniel Hémery, Gilles Manceron, Didier Monciaux, Alain Ruscio. Cette table ronde sera animée par Éric Lafon, Anne Jolliet et Sabine Pesier. Le jeudi 3 novembre, de 18 h 30 à 21 h : « Pacifisme et antifascisme » avec les historiens Vincent Chambarlhac et Thierry Hohl, auteur de 1934-1936, un moment antifasciste (La Ville Brûle, 2015), débat animé par Frédéric Cépède, Éric Lafon et Sabine Pesier. Pour ces deux réunions, les invitations et le programme sont là.

frontpop_15oct16_mhv
frontpop_3nov16_mhvPLUS DE DETAIL SUR LE SITE DU MUSEE DE L’HISTOIRE VIVANTE

Archives : A. Delehedde, A. Dunois, B. Duponchel, P. Giraud, J. Kergoat, D. Minot, M. et P. Pansu, J.-L. Pouthier

Suite des inventaires des fonds déposés et consultables à l’OURS. Quelques documents concernant Amédée DUNOIS (1875-1945), journaliste à L’Humanité, majoritaire au congrès de Tours, rentré à la « Vieille maison » dans les années 20, journaliste au Populaire, résistant, mort en déportation. Des dossiers également des activités de Michel et Paul PANSU (section socialiste du 15e arrdt, Paris), des archives de Pierre GIRAUD (sénateur de Paris, 14e arrdt), de Boris DUPONCHEL (militant MJS, Paris, dans les années 2000). Quelques dossiers d’André DELEHEDDE qui succèda à Guy Mollet dans la circonscrition du Pas-de-Calais. Des archives de Didier MINOT (expert sur les questions agricoles au PS), de Jean-Luc POUTHIER (revues Faire et Intervention), et des dossiers de Jacques KERGOAT, journaliste. Continuer la lecture de Archives : A. Delehedde, A. Dunois, B. Duponchel, P. Giraud, J. Kergoat, D. Minot, M. et P. Pansu, J.-L. Pouthier

Il y a 75 ans, le 26 juillet 1941, Marx Dormoy était assassiné.

DormoyMarxSiteSecrétaire d’État à la présidence du Conseil dans le gouvernement Léon Blum, Marx Dormoy a succédé en octobre 1936 au ministre de l’Intérieur Roger Salengro qui s’est suicidé après une campagne de calomnies de l’extrême droite. Il poursuit le combat contre les ligues et les « doriotistes » et se trouve en première ligne contre les Cagoulards du CSAR qui s’en souviendront. 
Continuer la lecture de Il y a 75 ans, le 26 juillet 1941, Marx Dormoy était assassiné.

Michel Rocard et l’OURS

« La maîtrise de l’usage des technologies dépend de la capacité culturelle et politique de la société à agir sur elle-même. C’est là que le libéralisme est un mal­heur éthique, dans la mesure où il démobilise la réflexion de la société sur elle-même » nous disait Michel Rocard en 1987 dans un débat organisé à l’OURS le 25 septembre 1987. Continuer la lecture de Michel Rocard et l’OURS

1936-2006 : commémorer le Front populaire, par Frédéric Cépède

Visuel_tandem_front_populai
Histoire et mémoire. D’hier à aujourd’hui, la façon de célébrer l’anniversaire du Front populaire renseigne sur les relations des socialistes avec leur histoire. Mais, au-delà, qu’en est-il, dans la France de 2006, de la mémoire de la « belle embellie » ? Retour sur le 70e anniversaire, avec cet a
rticle paru dans Recherche socialiste, n°37, en décembre 2006. Continuer la lecture de 1936-2006 : commémorer le Front populaire, par Frédéric Cépède