Colloque : Le gouvernement de Front populaire et l’économie, mercredi 16 novembre, 14 h -18 h, à HEC, Jouy-en-Josas

la_part_du_reveLe 4 juin 1936, Léon Blum (1872-1950) devient président du Conseil, à la tête d’un gouvernement socialiste et radical dit de Front populaire, soutenu par le parti communiste, la CGT, la Ligue des Droits de l’Homme et des dizaines d’associations et regroupements philosophiques, sociaux, sportifs et culturels. Son action est déterminante : en un an, son gouvernement fait adopter à la Chambre des députés plusieurs réformes historiques comme la réduction du temps de travail à 40 heures hebdomadaires, l’octroi de deux semaines de congés payés, la prolongation de la scolarité jusqu’à 14 ans, la création d’un office national interprofessionnel du blé.

Cette expérience gouvernementale n’aura duré qu’une courte séquence finalement, du 4 juin 1936 au 21 juin 1937, puis du 13 mars 1937 au 8 avril 1938. Élevée au rang d’expérience fondatrice à gauche, son bilan économique et social dans une France en crise, divisée, dans un contexte international dominé par la menace d’un nouveau conflit, a longtemps alimenté une polémique dont il reste des traces.

A l’occasion du 80e anniversaire du Front populaire, l’association «  Maison Léon Blum  », HEC Paris, la Fondation Jean-Jaurès, le Musée de l’histoire vivante, l’Office universitaire de recherche socialiste et la société des amis de Léon Blum proposent une rencontre pour revenir sur cette histoire.

Coordination : Fanny Le Corre : f.lecorre@jouy-en-josas.fr

fp_economie