Tous les articles par Robert Chapuis

France 2007-2018, chroniques inquiètes, par ROBERT CHAPUIS

Prenant sa retraite de journaliste, Gérard Courtois, chroniqueur politique au Monde, a éprouvé le besoin de publier une centaine de ses chroniques qui s’échelonnent de décembre 2007 à décembre 2018. En une douzaine d’années se sont succédé trois quinquennats avec Sarkozy, Hollande et Macron, le dernier étant encore en cours. Observateur pointilleux d’une vie politique surdéterminée par le système présidentiel, Gérard Courtois a constaté, dit-il, « la fin d’un monde ». Son livre est donc une sorte de cérémonie funèbre où l’historien pourra retrouver les signes de plus en plus évidents d’un dépérissement démocratique dont on ne mesure pas encore toutes les conséquences. À propos du livre de Gérard Courtois,La fin d’un monde. Chroniques politiques, Tempus-Le Monde, 2019, 544p, 10€ (article paru dans L’OURS 490, juillet-août 2019).
Continuer la lecture de France 2007-2018, chroniques inquiètes, par ROBERT CHAPUIS

Rendre le pouvoir aux citoyens, par ROBERT CHAPUIS

La démocratie semble condamnée à la verticalité : doit-elle fonctionner du haut vers le bas ou du bas vers le haut ? Il fut un temps où la question du pouvoir se posait d’une autre manière : à l’échelle des citoyens dans leur lieu de vie ou de travail. Certains appelaient cela l’autogestion, d’autres la démocratie participative. Quoi qu’il en soit, la politique se faisait à la ville, plutôt que dans d’autres instances.
À propos du livre publié par Hélène Hatzfeld, La politique à la ville. Inventions citoyennes à Louviers (1965-1983), Rennes, PUR, 2018, 332 p, 25€
Article paru dans L’OURS 485, février 2019, p 1. Continuer la lecture de Rendre le pouvoir aux citoyens, par ROBERT CHAPUIS

Autogestion, l’idée et l’expérience, par ROBERT CHAPUIS

Dans les manifestations du début des années 70, on a souvent entendu rivaliser les militants de la Ligue communiste qui criaient « Une seule solution, la révolution » et ceux du PSU qui répliquaient « Une seule solution, c’est l’autogestion ». Il est certain qu’à notre époque de gilets jaunes et de bonnets rouges, de tels slogans n’auraient guère de succès ! L’autogestion est entrée dans l’histoire et on peut en faire le récit.
À propos du livre de Frank Georgi,L’Autogestion en chantier, Nancy, Arbre bleu éditions, 2018, 521p, 32€ Continuer la lecture de Autogestion, l’idée et l’expérience, par ROBERT CHAPUIS

François Hollande, le droit de répondre, par ROBERT CHAPUIS

Disons tout de suite que son livre est fort agréable à lire : une expression facile, un style acéré, un ton qui ressemble à l’auteur (de la pointe d’humour à la formule bien équilibrée), de l’empathie aux moments douloureux, de l’assurance dans l’exercice de ses fonctions. Il est par ailleurs fort bien construit en réponse aux nombreuses critiques qui ont émaillé son quinquennat.
À propos du livre de François Hollande, Les leçons du pouvoir, Stock, 2018, 288p, 22€
Article paru dans L’OURS 480 (juillet-août 2018), page 3. Continuer la lecture de François Hollande, le droit de répondre, par ROBERT CHAPUIS

Éducation et question sociale au XIXe, par ROBERT CHAPUIS


S’il est vrai, comme le dit la chanson, que Charlemagne inventa l’école, il faut attendre la Révolution française pour qu’elle devienne l’affaire du peuple. Le XIXe siècle est ainsi devenu celui de l’Instruction publique. Et l’éducation est au cœur du combat des socialistes.
À propos du livre de Gilles Candar, Guy Dreux, Christian Laval (dir.), Socialisme et éducation au XIXe siècle, Le bord de l’eau, 2018, 305p, 24€. Continuer la lecture de Éducation et question sociale au XIXe, par ROBERT CHAPUIS

L’État providence plébiscité par ROBERT CHAPUIS

En 1981, l’OCDE publiait un rapport sur « La crise de l’État protecteur ». Depuis cette date, de multiples enquêtes ont tenté de percevoir la nature et l’évolution des attentes de l’opinion publique à l’égard de l’État providence. Enseignant-chercheur à Sciences-Po Grenoble, Frédéric Gonthier a voulu en produire les résultats et en tirer de premières conclusions. Ce travail est évidemment particulièrement utile à l’heure où l’on s’interroge sur l’avenir des politiques sociales en France et en Europe, avec les conséquences politiques qui en découlent.
Continuer la lecture de L’État providence plébiscité par ROBERT CHAPUIS

Aimerons-nous nos politiques… en 2022 !, par ROBERT CHAPUIS

Les élections de 2017 invitent à se tourner vers l’avenir. Pour autant le passé peut nous éclairer : qui allons-nous donc détester durant les mois prochains ?….
À propos du livre de Emiliano Grossman et Nicolas Sauger, Pourquoi détestons-nous autant nos politiques ?, Presses de Sciences Po, 2017, 176 p, 13 € Continuer la lecture de Aimerons-nous nos politiques… en 2022 !, par ROBERT CHAPUIS

Quand le temps travaille l’engagement, par ROBERT CHAPUIS

temps_politique_muxelPetit livre mais grand sujet, puisqu’il s’agit d’analyser « les recompositions de l’identité ». On constate en effet que les fidélités politiques ont cédé la place à des mouvements d’opinion dont il n’est pas facile de saisir la source. Pascal Perrineau prend d’ailleurs un exemple frappant : le gaucho-lepénisme. Comment peut-on passer, comme on le voit avec l’interview de Fabien Engelman, devenu maire d’Hayange, du militantisme à Lutte ouvrière au début des années 2000 à un engagement pour le FN dix ans plus tard ?
À propos du livre d’Anne Muxel (dir.), Temps et politique. Les recompositions de l’identité, Sciences Po Les presses, 2016, 204 p, 18 € Continuer la lecture de Quand le temps travaille l’engagement, par ROBERT CHAPUIS

Une autre économie est-elle possible ?, par ROBERT CHAPUIS

Duverger_ESS_LOURS460L’Histoire se confond le plus souvent avec celle des États. Mais on ne peut en rester aux superstructures. On interroge le quotidien, la vie sociale, la relation économique. Le sous-titre que Timothée Duverger a donné à la thèse qu’il a soutenue à l’université de Bordeaux élargit encore cette dimension puisqu’il veut écrire « une histoire de la société civile en France et en Europe de 1968 à nos jours ». L’émergence de l’économie sociale et solidaire sert de révélateur. Continuer la lecture de Une autre économie est-elle possible ?, par ROBERT CHAPUIS