Tous les articles par Gilles Candar

Rétro OURS/Figure : Benoît Malon ou le socialisme français, par GILLES CANDAR (2000)

Benoît Malon, un nom de rue ou de square dans les banlieues jadis administrées par la SFIO ? En tout cas, si le personnage est bien connu des historiens du socialisme, la mémoire populaire, forcément simplificatrice, ne l’a pas gardé au rang des grands ancêtres… Les actes de ce colloque permettent une meilleure connaissance de son œuvre. (article publié dans L’OURS 298, mai 2000) À propos de : Du Forez à La Revue socialiste, Benoît Malon (1841-1893) Réévaluations d’un itinéraire militant et d’une œuvre fondatrice, Claude Latta, MArc Vuilmleumier, Gérard Gâcon (sous la direction de), Publications de l’université de Saint-Étienne, 2000, 352p, 150F, 22,87€ Continuer la lecture de Rétro OURS/Figure : Benoît Malon ou le socialisme français, par GILLES CANDAR (2000)

Stefan Zweig, l’engagement d’un antipolitique, par GILLES CANDAR

Stefan Zweig (1881-1942) est un écrivain qui, bien plus que nombre de ses pairs (Romain Rolland, Henri Barbusse, Jules Romains ou Georges Duhamel, pour ne citer que des exemples français), parvient toujours à toucher un vaste public, susciter études et recherches et inspirer écrivains et artistes de sensibilités diverses, à l’instar de Wes Anderson pour son film The Grand Budapest Hotel (2014). Sa personnalité s’est imposée comme celle d’un témoin majeur de la culture européenne de son temps et d’un écrivain à l’œuvre profuse dont chacun peut privilégier tel ou tel aspect. (A propos de Stefan Zweig et Jean-Richard Bloch, Correspondance (1912-1940), édition établie par Claudine Delphis, Dijon, EUD, 2019, 268p, 22€ et Stefan Zweig, L’esprit européen en exil. Essais, discours, entretiens 1933-1942, édition établie par Jacques Le Rider et Klemens Renoldner, Bartillat, 2020, 416p, 22€)) Continuer la lecture de Stefan Zweig, l’engagement d’un antipolitique, par GILLES CANDAR

À nos grands hommes…, par GILLES CANDAR

Voici un ouvrage important : plus de 600 pages et de 260 illustrations consacrées à un peuple de statues, édifiées en France depuis deux siècles. L’historienne Jacqueline Lalouette s’est intéressée à la célébration des grands hommes et aux sculptures qui leur ont été érigées dans l’espace public, qu’elles aient été conservées jusqu’à nous ou aient disparu.
A propos du livre de Jacqueline Lalouette, Un peuple de statues. La célébration des grands hommes, Mare et Martin, 2018, 608p, 47€ (article à paraître dans L’OURS 487, avril 2019). Continuer la lecture de À nos grands hommes…, par GILLES CANDAR

Léon Blum au Panthéon, par GILLES CANDAR

monier_blum_2016En exergue de son ouvrage, Frédéric Monier cite avec humour Jules Renard : « l’historien […] sait que dans deux ans ou l’année prochaine, un livre nouveau tuera le sien » ! Cette biographie de Léon Blum n’est évidemment pas la première, mais elle compte pourtant et comptera plus que les deux ans annoncés, non seulement parce que nous sommes « des nains juchés sur des épaules de géants », celles de nos prédécesseurs, pour reprendre l’expression fameuse de Bernard de Chartres, notre collègue du XIIe siècle, mais parce que, synthèse à jour, elle correspond aussi à un projet tenu avec maîtrise et qu’elle éclaire judicieusement de nombreux aspects de notre histoire contemporaine.
Continuer la lecture de Léon Blum au Panthéon, par GILLES CANDAR