Archives mensuelles : septembre 2017

Sommaire de L’OURS 471, septembre-octobre 2017

C’est la rentrée de L’OURS, notre mensuel socialiste de critique littéraire, culturelle, artistique. Toute l’équipe a profité de la trève estivale pour explorer l’actualité éditoriale… ou rattraper un léger retard. Peu importe d’ailleurs, quand le livre est bon, il n’est jamais trop tard pour en parler. Il est question de frontières, réelles, imaginaires, craintes, ouvertes… , de Godillot, de la tête aux pieds, de la gauche au 21e siècle. D’argent aussi, et de travail, avec Marx et Weil. Et beaucoup d’histoire : Front populaire, Seconde Guerre mondiale, guerre d’Espagne, communisme… Le sommaire complet est là. Continuer la lecture de Sommaire de L’OURS 471, septembre-octobre 2017

Quelle stratégie à gauche ? par ALAIN BERGOUNIOUX

Christophe Aguiton, militant syndical et associatif, entend définir ce qu’est la gauche du 21e siècle et ce qu’elle doit être. Militant internationaliste – il a été un des fondateurs d’ATTAC – il tente de donner un panorama mondial pour voir les points communs qui ressortent des différentes expériences – même s’il analyse presque exclusivement la situation européenne et celle de l’Amérique latine.
À propos du livre de Christophe Aguiton, La gauche du 21e siècle. Enquête sur une refondation, La Découverte, 2017, 242p, 17€ Continuer la lecture de Quelle stratégie à gauche ? par ALAIN BERGOUNIOUX

L’imaginaire des frontières, JEAN-FREDERIC DESAIX

La frontière est un géant aux pieds d’argile. Tout passage de frontière est une sensation particulière. Parce que toute frontière s’accompagne d’un récit, une histoire faite de détails et d’événements dans lesquels elle trouve sa justification… Une frontière peut avoir la largeur d’un pas. Visible ou pas, elle reste un mur foncièrement imaginaire derrière lequel existent d’autres choses, d’autres gens, cultures, pratiques, usages, valeurs.
A propos du livre Revisiter les frontières, sous la direction de Laurent Jalabert et Sylvaine Guinle-Lorinet, Éditions des Presses de l’université de Pau et des Pays de l’Adour. Collection Cultures Arts et Sociétés, 2017, 144p,15€ (article paru dans L’OURS 471, septembre-octobre 2017, page 1) Continuer la lecture de L’imaginaire des frontières, JEAN-FREDERIC DESAIX

Une histoire… à fond les godillots, par Françoise Gour

Dans un petit ouvrage illustré qui se lit, comme on dit, «comme un roman», mais qui est aussi un véritable précis d’historiographie, Antoine de Baecque s’empare d’un mot – godillot – dont il détricote les signifiés pour en faire l’histoire.
À propos du livre d’Antoine de Baecque, Les Godillots. Manifeste pour une histoire marchée, Anamosa, 2017, 256p, 18,50€
Artice paru dans L’OURS 471 septembre-octobre 2017, p. 5. Continuer la lecture de Une histoire… à fond les godillots, par Françoise Gour

 Claude Fuzier, « Le style en politique »

Le style, en politique, est souvent comme l’écume de la mer, qui cache la vraie couleur de l’eau tout en en montrant le trouble. Il est ainsi souvent trompeur, parfois révélateur. À l’époque qui découvre avec ravissement et inquiétude la merveilleuse imagerie des « mass média » et des sondages, il devient procédé, alors qu’il pouvait, hier, n’être qu’expression du caractère. Continuer la lecture de  Claude Fuzier, « Le style en politique »

Archives : 61 APO 1 à 11 : Fonds Jean Longuet et Robert Jean-Longuet

Jean Longuet1 (1876-1938), petit-fils de Karl Marx (son père Charles Longuet avait épousé Jenny Marx), avocat et journaliste, dirigeant socialiste, spécialiste des questions internationales, fondateur et premier directeur du Populaire fut député et maire de Châtenay-Malabry. Il fut également l’animateur de la Nouvelle revue socialiste et avec son fils, Robert-Jean Longuet (1901-1987), avocat et journaliste, de la revue Maghreb. Continuer la lecture de Archives : 61 APO 1 à 11 : Fonds Jean Longuet et Robert Jean-Longuet

Archives : 107 APO 1 à 33 : fonds Pierre Bussac

Pierre Bussac (21 novembre 1921- 21 février 2011), résistant, militant socialiste et européen depuis la fin de la guerre, a joué un rôle discret mais très important dans la vie politique à Angoulême et en Charente. Proche de Pierre Mauroy et de Robert Pontillon, il rejoint dans les années 1960 la Société générale de Presse fondée par Georges Bérard-Quélin. Continuer la lecture de Archives : 107 APO 1 à 33 : fonds Pierre Bussac

82 APO 1 à 9 : Fonds Robert Verdier

Robert Verdier (1910-2009), enseignant, militant socialiste depuis 1934, résistant, secrétaire général adjoint du Parti socialiste SFIO (144-1946), député de la Seine, directeur du Populaire de Paris choisi par Léon Blum. Animateur de la minorité socialiste qui conteste à partir de 1956 la politique de la direction du PS SFIO, il est un des créateurs du Parti socialiste autonome à l’automne 1958. Après avoir fusionné le PSA dans le PSU en 1960, ce proche d’Alain Savary rejoint, dans le cadre du regroupement de la gauche non-communiste, le Parti socialiste en 1969 dont ce dernier devient le premier secrétaire. Continuer la lecture de 82 APO 1 à 9 : Fonds Robert Verdier

Archives : inventaires de fonds de militants socialistes (suite)

Les archives de militants socialistes (militants de base, élus, ministres, experts… ) données à l’OURS peuvent se limiter à quelques pièces, à un carton, ou bien être beaucoup plus importantes. Elles concernent toutes les périodes de l’histoire du mouvement socialiste, sur tous les points du territoire, comme l’illustrent les inventaires que vous pouvez découvrir ci-dessous : Jean-Pol Baras, Maurice Beaulaton, Renaud Bérès, Alain Bergounioux, Raymond Bernheim, Louis Blanc, Gilbert Bourras, Bracke (Alexandre Marie Desrousseaux dit), René Clérempuy, Alain Constant, Maurice Coutrot, Gilbert Moreux.

Continuer la lecture de Archives : inventaires de fonds de militants socialistes (suite)

Le nom du Parti socialiste : dire ce que l’on est (1905-1971)

Le premier signe d’identité d’un parti politique, c’est son titre. Il ne doit souffrir d’aucune ambiguïté et fixer clairement l’objet, les buts poursuivis, et le positionner par rapport aux autres partis. Nous proposons ici un retour sur l’origine du nom du Parti socialiste SFIO et sur les débats, récurrents en période de crise, autour d’un changement de nom. Continuer la lecture de Le nom du Parti socialiste : dire ce que l’on est (1905-1971)